Uemoa : Le montant moyen des soumissions en hausse de 0,6% en juin 2020

Dans son Bulletin mensuel des statistiques de juin 2020, la Bceao renseigne que par rapport au marché monétaire régional, le montant moyen des soumissions sur le guichet hebdomadaire des adjudications s’est fixé à 3.450,3 en juin 2020, contre 3.428,7 milliards en mai 2020, soit une hausse de 0,6%.

 

En lien, avec la baisse des taux directeurs de la Bceao, le taux moyen pondéré sur le guichet hebdomadaire est ressorti à 2,40% au cours du mois sous revue, contre 2,50% le mois précédent. Le montant moyen retenu au terme des adjudications s’est établi à 3.450,3 milliards en juin 2020.

Au niveau du marché interbancaire de l’Uemoa, renseigne la Bceao, le volume moyen hebdomadaire des opérations, toutes maturités confondues, est ressorti à 236,8 milliards en juin 2020, quasi-stable par rapport au mois de mai 2020. Le taux moyen pondéré de ces opérations est ressorti à 3,48%, contre 3,50% le mois précédent. Au titre du compartiment à une semaine, le volume moyen des opérations est ressorti à 160,5 milliards en juin 2020 après 173,6 milliards un mois plus tôt. Le taux d’intérêt moyen sur ce guichet s’est établi à 3,24% au cours de la période sous revue, contre 3,41% le mois précédent.

« Les données provisoires issues de l’enquête sur les conditions de banque indiquent une légère hausse des taux d’intérêt débiteurs en juin 2020. En effet, hors charges et taxes, le taux moyen calculé à l’échelle de l’Union s’est établi à 6,51% en juin 2020, contre 6,41% en mai 2020. Quant au taux moyen de rémunération des dépôts de la clientèle, il est ressorti à 5,19% au cours du mois sous revue, contre 4,92% relevé le mois précédent », lit-on dans le document.

La Bceao souligne qu’au cours du mois de juin 2020, l’indicateur du climat des affaires, s’est maintenu en dessous de sa tendance moyenne, traduisant la persistance des opinions pessimistes des chefs d’entreprise sur l’évolution de la conjoncture économique. Toutefois, cet indicateur a poursuivi son redressement entamé au cours du mois de mai 2020 en lien avec l’assouplissement progressif des mesures restrictives prises par les Etats de l’Union pour faire face à la crise sanitaire liée à la Covid-19.

La reprise progressive de l’activité économique enregistrée dans plusieurs secteurs s’est traduite par un ralentissement du rythme de la baisse des indicateurs de conjoncture, par rapport à la même période de l’année précédente.

Sur la base des données officielles, le taux d’inflation est ressorti, en glissement annuel, à 1,8% à fin juin 2020, stable par rapport aux réalisations du mois précédent.

Adou FAYE

LEJECOM

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *