Turquie-Afrique: Le 2e forum économique s’ouvre ce mercredi à Istanbul

3 000 personnes, dont plusieurs ministres et hommes d’affaires africains sont attendus à cette édition qui ambitionne de faire passer les échanges à un niveau supérieur.

À la croisée de l’Europe et de l’Asie, Istanbul, centre commercial, industriel et culturel de la Turquie, n’entend plus s’en tenir au rôle majeur qu’elle joua jadis  dans l’Histoire de la civilisation. La métropole de plus de 15 millions d’habitants se dote de moyens adéquats pour jouer également un rôle de pivot de la nouvelle politique africaine de la Turquie. Après avoir abrité, il y a deux ans, la première édition du Forum économique et d’affaires Turquie-Afrique initié par Ankara pour booster les échanges économiques entre les deux aires géographiques, l’agglomération stambouliote s’apprête à en accueillir la deuxième édition.

Le Forum, qui se tient les 10 et 11 octobre verra la participation d’environ 3 000 personnes, parmi lesquelles des ministres et hauts responsables, des Présidents-Directeurs généraux d’organisations multilatérales, des femmes et jeunes entrepreneurs, ainsi que des hommes et des femmes d’affaires de haut niveau en provenance d’Afrique et de Turquie, renseigne une note du Dr René N’Guettia Kouassi, Directeur des affaires économiques à la Commission de l’Union africaine, cheville ouvrière de ce rassemblement. Avec le ministère du Commerce de Turquie et la puissante confédération patronale turque, Tuskon, l’Union africaine s’implique dans le succès de ce rassemblement qui devrait contribuer à diversifier les partenaires de l’Afrique et à tirer le meilleur parti des différents partenariats ainsi conclus.

L’objectif du Forum, explique René N’Guettia Kouassi, « est d’offrir une plateforme de réseautage aux secteurs privés africains et turc et d’ouvrir la voie sur des discussions d’affaires entre secteurs privé et public afin de favoriser des partenariats entre l’Afrique et la Turquie dans des domaines tels que l’industrie manufacturière, la construction, l’énergie et le tourisme ». Le Forum est un événement business to business durant lequel les différents opérateurs économiques pourront interagir, partager des idées d’entreprises, et échanger des informations visant à promouvoir leur marque et à développer leur marché, poursuit la note rendue publique par l’économiste ivoirien.

Comme il y a deux ans, le discours du président turc, Recep Tayyip Erdogan constituera le principal temps fort de cette deuxième édition d’un forum qui conforte la volonté de la Turquie de multiplier par cinq en 5 ans, le volume de ses échanges avec le continent, pour les faire passer à 100 milliards de dollars (environ  60 000 milliards de francs Cfa) à l’horizon 2023.

Valentin Mbougueng

Source: fratmat.info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *