Tunisie : refus d’ôter le niqab, deux enseignantes suspendues

Une institutrice et une surveillante ont été suspendues par le ministère tunisien de l’Education, vendredi, pour leur refus d’ôter le voile intégral dans leur école primaire.
femme musulmane vetue voile islamique

En Tunisie, une institutrice et une surveillante ont été suspendues par le ministère de l’Education, vendredi, pour leur refus d’ôter le voile intégral dans leur école primaire.

Selon Mohamed el Haj Ettaeïb, chargé de presse dans ce département, qui précise que ces deux femmes risquent d’être expulsées si elles n’appliquent pas les mesures prises par le ministère de l’Education depuis la rentrée scolaire de septembre, dont l’interdiction du port du niqab dans les établissements scolaires, « le ministère a averti plusieurs fois une institutrice à Hammam Lif et une surveillante à Jendouba d’ôter le niqab lors de leur travail mais devant leur refus, elles ont été suspendues ».

Au mois de février 2014, évoquant la lutte contre le terrorisme, le ministère tunisien de l’Intérieur avait donné le feu vert à la police pour un contrôle renforcé des personnes portant le voile intégral. C’était notamment en raison du recours de suspects au voile intégral pour se déguiser et fuir la justice.

La Tunisie fait face à une menace djihadiste permanente. Rien qu’au cours de cette année 2015, deux attentats ont eu lieu sur le sol de ce pays d’Afrique du Nord. Il s’agit notamment de l’attaque contre le musée du Bardo qui a fait 22 morts dont 21 touristes et l’attentat sur la plage de Sousse qui a fait coûté la vie à 39 personnes.

 

 

Source: Afrik

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *