TCHAD Boko-Haram : L’armée tchadienne a subi une grande perte dans le lac-Tchad.

Tout d’abord, la rédaction présente ses condoléances aux familles des soldats morts et aux civils, sa compassion aux blessés et leur souhaite un prompt rétablissement.

De sources dignes de foi, les forces armées tchadiennes ont subi une lourde perte à Bohouma dans le lac Tchad.

En effet, lundi vers 5 heures du matin, les terroristes de Boko haram ont surpris les militaires tchadiens dans leur sommeil. La bataille engagée aurait duré plus de 7 heures, et a permis aux éléments de Boko haram de porter un coup dur dans le système de Défense de l’armée tchadienne dans cette zone. Une trentaine de blindés serait complètement détruite. Plusieurs armes individuelles et des munitions de tout calibre récupérées par ces terroristes sauvages. L’armée dénombre aussi 72 personnes tuées, dont 15 civils. On dénombre également la mort de plusieurs officiers, et plusieurs personnes auraient disparu. Il a fallu l’aviation tchadienne et française pour que Boko haram évacue la zone.

Le ministre de la Défense Mahamat Abali Salah et son chef d’État-Major Kerenkeno seraient présentement sur le terrain, ils vont donner surement un bilan minoré à la population alors que les places mortuaires à N’Djamena se comptent par dizaine.

Les troupes en partance pour la zone de trois frontières vers le Burkina-Mali et Niger dans le cadre de G5 ont fait demi-tour pour sécuriser la zone.

Maintenant la question qui reste posée par plusieurs compatriotes est que comment une armée que tous les experts approuvent ses compétences guerrières est surprise dans son sommeil ?

N’y a-t-il pas de sentinelles et une troupe qui assure la garde pendant que les autres sont au repos ?

Comment les éléments de Boko-Haram ont pu accéder dans le cœur du dispositif du commandement sur place ?

Telles sont les réponses aux questions que le commandement des troupes sur place devrait s’expliquer face à sa hiérarchie.

Tchadanthropus-tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *