Somalie : 62 militants d’al-Shabab tués par les frappes américaines

L’armée américaine a déclaré lundi qu’elle avait tué 62 militants du groupe al-Shabab lors de six frappes aériennes, samedi et dimanche, dans les environs de Gandarsh, dans la province de Banaadir, au centre-sud de la Somalie.

Le Commandement des États-Unis en Afrique (Africom) a indiqué que quatre frappes aériennes ont été lancées samedi, tuant 34 militants, et deux autres ont été lancées dimanche, tuant 28 militants.

« Le Commandement des États-Unis en Afrique et nos partenaires somaliens ont mené ces frappes aériennes pour empêcher les terroristes d’utiliser les zones reculées comme un refuge sûr pour préparer, diriger, inspirer et recruter en vue de futures attaques », a déclaré Africom dans un communiqué.

Ces frappes aériennes, considérées comme l’une des plus meurtrières de cette année, n’ont tué aucun civil, selon le communiqué.

« Pour l’instant, nous estimons que ces frappes aériennes n’ont blessé ou tué aucun civil. »

Les États-Unis mènent régulièrement des frappes aériennes en Somalie avec l’aide d’un gouvernement soutenu par l’ONU, qui lutte depuis des années contre l’insurrection d’Al Shabaab.

Le mois dernier, l’armée américaine a déclaré avoir tué 37 militants.

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *