Six pays africains mauvais payeurs perdent leur droit de vote à l’ONU

La Gambie, la Somalie, la Centrafrique, les Comores, le Lesotho et le Sao Tomé-et-principe, ces six pays africains figurent parmi les dix pays qui viennent de perdre leur droit de vote à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies suite à leur cumul d’arriérés dans leurs contributions.

L’annonce de l’exclusion de 10 pays pour non paiement des cotisations a été faite par le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, au cours d’un point presse. « Dix membres ont accumulé des arrières tombant sous le coup de l’article 19 de la charte des Nations Unies », indique-t-il.

Selon Stéphane Dujarric, l’article 19 de la charte prévoit une suspension de vote à l’Assemblée générale pour les pays dont le montant des arriérés est égal où supérieur à la contribution qu’il doit pour les deux années complètes écoulées.

Le secrétaire général de l’institution a alerté l’opinion sur la crise financière que traverse l’Organisation des Nations Unies depuis plusieurs années.

« La crise financière est appelée à empirer si des mesures ne sont pas prises d’urgence pour accroître les réserves de liquidités et surmonter les obstacles structurels », prévient-il
Des sources rapportent que la situation financière de l’Organisation des Nations Unies, en 2018, a été la pire de son histoire. Une situation qui a fragilisé les opérations de maintien de la paix dans le monde.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.