Sénégal : Le président appelle à bannir les mauvaises pratiques dans l’espace CEDEAO

A l’ouverture du forum des parlementaires de la CEDEAO, le président sénégalais a invité à « bannir les mauvaises pratiques » dans l’espace CEDEAO. Le forum, qui se poursuit aujourd’hui, a été l’occasion pour Macky Sall d’appeler à plus de responsabilité et de vigilance.

« Toutes les mauvaises pratiques doivent être bannies de notre espace communautaire. Nous ne pouvons pas seulement se contenter de les constater et de les dénoncer ».

Cette année, le forum a pour thème « les enjeux et défis de la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace communautaire et la problématique de la migration ».

Prendre des mesures efficientes dans l’espace CEDEAO

Aux mauvaises pratiques, Macky Sall suggère d’être intransigeant. Selon lui, il faudrait que les pays de la CEDEAO puissent « prévenir » et « sanctionner » ces pratiques de façon efficiente.

« Si nos acquis sont indéniables, nombreux sont les obstacles qui se dressent sur le chemin de l’intégration africaine. Il en est ainsi des barrières non tarifaires, des tracasseries aux frontières et le long des corridors, des perceptions indues ».

Par ailleurs, Macky Sall déplore ces faits qui occasionnent des « désagréments injustifiés aux détriments des citoyens ».

Ainsi, le président encourage la CEDEAO qui, pour lui, doit jouer un rôle important dans l’intégration.

« La finalité ultime de l’intégration, ce n’est pas seulement de générer des textes et susciter un sentiment de non satisfaction de vie communautaire. La finalité de l’intégration, c’est aussi et surtout faire en sorte que ces textes soient appliqués de manière à ce que chaque citoyen se sente effectivement chez lui partout dans l’espace communautaire. Et voilà l’enjeu, l’idéal vers lequel doit tendre la CEDEAO ».

Source Photo: Flickr

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *