Sénégal : Le gendarme qui s’est suicidé était « dépressif »

Deux jours après le suicide du gendarme Maguette Mbaye, par une balle dans la tête, d’importantes révélations sont faites par son gendre de qui il était très proche. Dans les colonnes du journal L’Observateur, on lit que le gendarme était surnommé Ricky Mbaye et qu’il était polygame.

Une de ses épouses avait lancé l’alerte deux jours avant

Selon son gendre, l’une des épouses du défunt les avait prévenus deux jours avant le suicide. En effet, elle lui aurait dit que « le Major est encore très agité ». Au gendre du défunt de préciser que lors de ses crises de dépression, Maguette Mbaye gesticulait « et ne cesse de parler, tenant des propos souvent incompréhensibles. J’ai alors rassuré son épouse et continué mon boulot. Elle est revenue me dire que Major Mbaye est sorti brusquement de la maison pour une destination inconnue. Je l’ai alors appelé au téléphone avec insistance, il n’a pas décroché. N’empêche, on n’était pas inquiets. Hélas, vers 17 heures, lundi, la nouvelle faisant état du suicide d’un homme de forte corpulence nous est parvenue.»

Alors que le gendre pensait que cette crise serait passagère, il était loin de se douter qu’elle lui serait fatale. L’homme se souvient que lorsqu’il était épris de dépression, son beau-père menaçait «d’ouvrir le feu sur les gens».

Ce qui fait que ses anciens collègues venaient à leur rescousse en l’internant à l’Hôpital Principal de Dakar.

«La gendarmerie ne l’a jamais lâché. Toute la famille peut en témoigner», fait-il savoir.

Des problèmes psychiques qui remontent à 5 ans

Dans son discours, le gendre de Ricky Mbaye se souvient encore de la première crise de son défunt beau-père. C’était à son retour d’une mission en Côte d’Ivoire, il y a cinq ans. «Il a perdu une forte somme d’argent constitué de ses primes et autres économies. Cela l’a beaucoup affecté et il a commencé à plonger dans la dépression. N’empêche, il n’était pas fauché. (…) Il avait beaucoup de biens immobiliers et un parc automobile fourni. On a jamais pensé qu’il en arriverait là.»

Le gendarme va rejoindre sa dernière demeure ce mercredi, la levée du corps est prévue à l’Hôpital général de Grazd Yoff.

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *