Séjour de journalistes africains en Chine : NYINGCHI, 2ÈME VILLE PRINCIPALE DE TIBET

Dans la région autonome du Tibet, les journalistes africains se sont aussi rendus dans la 2ème ville principale de Tibet, à Nyingchi, à presque 10 heures de bus de Lhassa.

Sejour rencontre visite journalistes africains Chine ville tibet

La route reliant Lhassa à Nyingchi est quasi impraticable à cause des dos d’ânes, ainsi et des nids de poule. II y avait moins de poussière et pas assez d’ordures au moment de notre passage, grâce à l’humidité provoquée par la pluie qui tombait encore. Une seconde voie est en chantier depuis des mois. C’est pourquoi les arrêts sont fréquents à cause des gros porteurs qui transportent les matériaux (ciment, gravier, fer etc.) de construction de la route.

Tout au long du trajet, ont peut apercevoir, à quelques 50 mètres de la grande voie, des paysages incroyables, des magnifiques montagnes verdoyantes, parfois des grandes étendues désertes, ainsi que des villages traditionnels perchés dans les hauteurs et des lacs d’un bleu profound. Un peu vers le bas de ces collines, quelques animaux, en occurrence des vaches et moutons broutent parfois de l’herbe dans une nature verdoyante… ou boivent dans le fleuve. Les moutons et vaches en Chine sont plus gros et plus poilus que ceux de l’Afrique… On peut apercevoir aussi des petits restaurants et quelques boutiques de vente d’articles divers…

La traversée d’un long tunnel éclairé, distant de 500 mètres, annonce l’arrivée dans cette ville en développement. A Nyingchi, les participants au programme se sont rendus dans village de Lulang à 1 heure de bus de Nyingchi. Lulang est peuplé de 150 personnes vivant du tourisme et de l’exode rurale vers Nyingchi et les environnants.

Ici, ce sont les chevaux avec charrettes qui sont plus sollicités pour le transport. Côté tourisme, certaines familles sont installées dans maisons servant d’hôtel pour accueillir les visiteurs. Techi Damar, mère d’un garçon et d’une fille, figure depuis 8 ans, parmi les bénéficiaires de ces concessions construites par l’Etat. Elle habite dans une maison à deux étages, construite en banco, couverte de bois, bien meublée et électrifiée… Cette trentenaire qui ne paye pas de taxe à l’Etat peut, recevoir plus de 8 visiteurs par mois en raison de plus de 50 yuan comme frais de séjour par au quotidien. La somme collectée dans cette activité lui permet de subvenir aux besoins de sa famille.

Nyingchi est localité est en plein développement comme en témoigne la construction et l’équipement de l’Ecole primaire de Lulang en 2012. Cette structure éducative, selon l’un de ses responsables, Sangba Dunzhu, « avec ses 8 classes aujourd’hui, accueille 300 élèves les quels sont encadrés par 16 enseignants dont 5 femmes. La construction d’un hôtel 5 étoiles superbement dressé dans au bord du fleuve avec ses 105 chambres dont certains dans lit du fleuve est aussi un signe de prospérité dans la localité de Lulang.

A ces initiatives s’ajoute The « Agricultural and Animal Husbandry » qui assure, en plus de l’élevage des centaines de vaches dont certaines pèsent plus de 1500 kilogrammes et fournissent 600 litres de lait par jour, cette structure s’est dotée d’une zone de démonstration agricole qui abrite plus de 30 variétés de produits, fruits et légumes, ainsi que des plantes résistants à tous climats.

Elle s’emploie aussi dans la promotion et de protection des forêts du Tibet qui sont principalement composées d’épicéas, de sapins, de pins, de mélèzes, de cyprès, de bouleaux et de chênes. Elles sont généralement anciennes, certains arbres, distants parfois de plus de 3500 mètres sont plus que bicentenaires.

LE TIBET

Géographiquement le Tibet est situé dans l’Ouest chinois. Il est limité au nord par la région autonome du Xinjiang et la province du Qinghai, à l’est par la province du Sichuan, au sud-est par la province du Yunnan et la Birmanie, au sud par l’Inde, le Bhoutan et le Népal, et à l’ouest par l’Inde. Nous sommes dans une localité qui couvre une superficie totale de 1 222 000 km2 et qui compte plus de 13 millions d’habitants partageant 4 religions: le Boudhisme, le Bön (système de croyance indigènes animiste et chamanique du Tibet, basé sur le culte de la nature et antérieure au bouddhisme), le Christianisme, et l’Islam. Le Tibet ou Xizang en chinois, est une des cinq régions autonomes de la Chine.
Il se trouve au cœur de l’Asie et est situé aux trois-quarts à plus de 3 500 mètres d’altitude, ce qui en fait la région la plus haute du monde, d’où son surnom: « le toit du monde ». La plupart de la population tibétaine habite à une altitude se situant entre 1200m et 5100m. Le climat du nord du Tibet est froid et sec. Des vents violents soufflent la plupart du temps. On peut constater assez souvent, de brutales chutes de températures à la tombée de la nuit parfois vers 22 heures. On peut y constater également une moyenne de -1C° au mois de janvier et 17C° au mois de juillet. Le Tibet regorge de ressources naturelles, en particulier dans les minerais: de grandes réserves d’or, de cuivre, d’étain, de pétrole, de gaz, etc. Le plateau du Tibet abrite, dans la province de Qinghai, la réserve naturelle des sources des trois rivières, plus grande réserve naturelle de Chine et la plus élevée au monde, d’où partent les trois grands fleuves chinois le Mékong, le Yangzi Jiang et le fleuve Jaune. Le Tibet est le principal réservoir d’eau de l’Asie et la source des plus grands fleuves et rivières. Sa capitale est Lhassa qui comptait 120 000 habitants en 2006, se situe plus ou moins au sud-est du Tibet

Fin de la conversation

Envoyé

  1. TANGARA

 

Source: Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *