RDC: l’affaire du passeport de Moïse Katumbi classée sans suite en Belgique

Le chef de cabinet et porte-parole de Moïse Katumbi, Olivier Kamitatu, a annoncé ce mardi 11 septembre que l’information judiciaire pour « faux en écriture publique » concernant le passeport de l’opposant congolais venait d’être classée sans suite.

Il y a trois mois, la justice belge ouvrait une information judiciaire pour « faux en écriture publique » contre l’opposant congolais Moïse Katumbi, qui venait d’être interpellé à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem au moment du contrôle d’identité. Motif, son passeport n’était plus valide.

« Le juge belge qui avait été désigné pour suivre cette affaire a informé le 10 septembre l’avocat du président Moïse Katumbi que l’affaire était classée sans suite, ce qui montre effectivement qu’il n’y a jamais eu falsification, fraude ou en quelque manière que ce soit une activité répréhensible de la part du président Moïse Katumbi. Il faut saluer le travail de la justice belge. Et aujourd’hui, cette affaire est une affaire sans suite », salue le porte-parole et chef de cabinet de Moïse Katumbi.

Au sujet du passeport de l’opposant congolais, Olivier Kamitatu ajoute que « tous les passeports semi-biométriques ont été annulés. Le remplacement des passeports biométriques par des nouveaux passeports a été effectué. Moïse Katumbi a été victime de cela, bien que des visas en cours de validité étaient sur son passeport, il s’est vu confisquer ce document qui n’avait plus cours de validité. »

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *