RD Congo: Un ex-chef de guerre condamné pour crimes contre l’humanité

Bosco Ntaganda, un ancien chef de guerre, a été reconnu coupable lundi 8 juillet 2019 par la Cour pénale internationale (CPI), pour des exactions commises en 2002 et 2003 en Ituri , au nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

« La chambre considère Bosco Ntaganda coupable de meurtres, d’avoir dirigé intentionnellement des attaques contre des civils, de viols, d’esclavage sexuel, de persécutions et de pillages en tant que crimes de guerre et crimes contre l’humanité », a déclaré lors d’une audience Robert Fremr.

Ancien général de l’armée congolaise, Monsieur Ntaganda, âgé de 45 ans, a été reconnu coupable de 13 crimes de guerre et de cinq crimes contre l’humanité, pour lesquels il a plaidé non coupable en 2015 (année du début de son procès.).

Selon des organisations non gouvernementales, plus de 60.000 personnes ont perdu la vie en Ituri depuis l’éclatement de violences sanglantes en 1999.

Surnommé « Terminator », l’ancien chef de guerre a lui-même exécuté un prêtre et est reconnu coupable d’avoir « commandité des viols de femmes et filles dont une âgée seulement de 9 ans », a énuméré le juge précisant que la peine sera prononcée au cours d’une prochaine audience.

Bosco Ntaganda est l’un des cinq chefs de guerre congolais à avoir été traduit devant la Cour pénale internationale. En mars 2012, la CPI a condamné à 14 ans de prison Thomas Lubanga, ancien chef de Ntaganda, dans les Forces patriotiques pour la libération du Congo.

Sandra Kohet

afrikmag
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *