Quatre Nigérians aux arrêts pour avoir parodié un mariage

Au Nigeria, quatre jeunes hommes ont été arrêtés par la police islamique à Kano, dans le nord du pays, pour avoir célébré une parodie de mariage diffusée sur Facebook Live.

Les concernés, qui ont entre 30 et 32 ans, ont été interpellés mardi à Kano, quelques jours après la diffusion d’une fausse cérémonie d’union en direct sur les réseaux sociaux.

Le (faux) marié, Sanusi Abdullahi, a avoué avoir “offert pour de faux” pendant le “mariage en ligne”, une dot de 20.000 nairas (56 dollars) à une amie virtuelle de Facebook qui se trouve dans la ville de Maiduguri, dans le nord-est du pays.

La somme devait être versée que si cette dernière s’installe chez son “mari”.

Ses trois amis ont comparu à titre de témoins lors de la cérémonie, qu’ils considéraient comme une “plaisanterie” entre amis.

Amnesty International dénonce le maintien de la peine de mort au Nigeria

Sept états interdisent l’utilisation de moto au Nigeria

Peu après la diffusion en direct de la parodie, la polémique a fait rage à Kano, où de nombreux imams radicaux ont appelé à l’arrestation et à la poursuite des jeunes hommes.

Il leur est reproché de s’être “moqués du caractère sacré de l’institution”

Le faux marié a reçu des menaces de mort sur son téléphone portable et a été agressé alors qu’il quittait la mosquée lundi soir.

La charia est appliquée en parallèle du système de justice fédéral et local dans 12 États musulmans du nord du Nigeria.

En décembre, la Hisbah, la police islamique avait arrêté onze jeunes femmes soupçonnées de préparer un mariage lesbien.

BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *