PRESIDENTIELLE AU SENEGAL : La candidature de Karim Wade fait grincer les dents au sein du PDS

Alors que les élections présidentielles doivent se tenir le 24 février prochain, le parti démocratique sénégalais se trouve encore dans l’impossibilité de se trouver un candidat.

Karim Wade, le fils de l’ex-président Abdoulaye Wade, qui devait être le candidat du parti se trouve toujours en exil au Qatar et sa candidature a été rejetée. Alors, le parti avait décidé, au lieu de forcer la main aux autorités sénégalaises, de faire recours à un plan B. Cette décision a fait monter la tension du vieux loup de 92 ans, Abdoulaye Wade, qui décide de bander ses muscles pour faire comprendre qu’il n’y aurait pas de plan B, comme le laissait entendre son ancien ministre de la justice, Madické Niang.

À l’entendement d’Abdoulaye Wade, tous les efforts doivent converger vers la candidature de son fils. Pour ce faire, il propose que la main de Macky Sall soit forcée pour qu’il permette le retour du dauphin du PDS. Cette situation fait grincer les dents au sein du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) où certains membres auraient déjà l’intention de déclarer leur candidature. Qu’est-ce que l’avenir réserve à ce parti ?

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *