Nigeria : les troupes du Tchad et Niger reprennent une autre ville à Boko Haram

Les troupes tchadiennes et nigériennes viennent de reprendre ce lundi après-midi une deuxième ville au groupe terroriste Boko Haram.

soldat militaire armee tchadien tribunal ndjamena cour appel

Boko Haram malmené par les troupes tchadiennes et nigériennes. Après Damasak ce lundi matin, ces dernières viennent de reprendre au groupe terroriste nigérian une seconde ville du nord du Nigeria, Malam Fatouri, selon des sources militaires nigériennes. Il s’agit des premières victoires annoncées depuis le déclenchement ce week-end de l’offensive conjointe entre les armées nigériennes et tchadiennes.

Selon plusieurs sources militaires, près de 300 membres de Boko Haram ont été tués dans les combats. Une dizaine de soldats tchadiens auraient été tués dans les combats au Nigeria depuis dimanche, selon cette source militaire. Plusieurs milliers de militaires tchadiens et nigériens ont franchi la frontière nigériane dimanche pour reprendre les localités tombées aux mains de Boko Haram. En plus de l’armée nigériane, le groupe armé devra composer avec les armées tchadienne, nigérienne et camerounaise qui sont à ses trousses.

Au délà de reprendre les localités tombées entre les mains de l’organisation terroriste, elles cherchent à avoir la tête d’Abubakr Shekau, le chef de Boko Haram. Il est réputé pour sa férocité. Le groupe terroriste s’est en effet radicalisé depuis qu’il en a pris la direction en 2009. Depuis cette date, l’insurrection a fait plus de 13 000 morts et des milliers de déplacés. De son côté, l’Union africaine devrait aider à la mise en place d’une force de 8 700 hommes pour faire face au groupe armé, qui n’est pas prêt de déposer les armes, même s’il a subi de nombreuses pertes depuis que les pays voisins du Nigeria ont décidé de s’impliquer concrètement dans cette guerre au terrorisme,

Malheureusement fait énormément de victimes au sein des populations du nord du Nigeria, o des milliers de villages et familles ont été détruites par Boko Haram.

Source: afrik.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.