Niger : deux agents de sécurité tués par des terroristes proche de la frontière avec le Mali (sources sécuritaires)

Un agent des services des Eaux et Forets et un autre de la Police nigérienne ont été tués ces dernières 72 heures dans deux attaques terroristes séparées, respectivement à Tagantessoum et à Ayérou, dans la région de Tillabéry (Ouest), proche de la frontière avec le Mali, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires.

L’agent de Police a été tué dimanche soir dans une nouvelle attaque terroriste contre leur poste de police à Ayérou, après celle qui avait visé le même camp lundi dernier au cours de laquelle deux autres policiers avaient trouvé la mort.

Quant au garde forestier, il a été « abattu puis brulé » dans son propre véhicule à Tagantessoum, par des assaillants circulant sur trois motos, ont précisé les mêmes sources.

La partie nord du Mali abrite depuis près de six ans plusieurs groupes terroristes proches d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), d’Ansar Dine et d’autres mouvements islamistes, ainsi que des narcotrafiquants qui mènent des attaques meurtrières de part et d’autre de la frontière commune aux deux pays, longue de plus de 800 km.

Jeudi 6 février dernier, au moins cinq civils dont un enseignant ont été tués par des terroristes dans cette partie du pays, selon une source officielle.

C’est dans cette même zone que le Niger a perdu en un mois 160 soldats dans deux attaques terroristes dont celle contre le poste militaire avancé de Chinagodar, le 9 janvier dernier, causant la mort de 89 de ses militaires, le bilan le plus lourd que le Niger ait connu depuis l’arrivée des djihadistes dans le Sahel. Fin

Source: Agence de presse Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *