Mugabe se moque de son homologue Nkurunziza: «Deux mandats c’est deux»

Au 25 ème sommet de l’Union Africaine (UA), dans la capitale sud-africaine, la crise politique auBurundi Rechercher Burundia retenu l’attention des chefs d’Etats.

Robert Mugabe president zimbabwéen

Le Président zimbabwéen, Robert Mugabe RechercherRobert Mugabe , 91 ans, également président en exercice de l’UA a critiqué la limitation des mandats présidentiels. « Nous, Africains, nous nous passons une corde autour du cou en disant que nos présidents doivent effectuer deux mandats.

C’est aussi la démocratie si les peuples veulent que leurs dirigeants restent au pouvoir », a-t-il déclaré.

Mais le président zimbabwéen s’est aussi ouvertement moqué de son homologue burundais Pierre Nkurunziza, qui désire briguer un troisième mandat jugé anticonstitutionnel par l’opposition.

« Vous en voulez un de plus mais vous devez trouver une excuse. Alors vous déclarez que le premier n’était pas un vrai mandat, parce que vous avez été choisi par les parlementaires et non par le peuple. Mais vous étiez bien là pendant cinq ans ! » Si la population décide que le président de la République fasse deux mandats, c’est deux. »

Pour rappel, l’Union africaine (UA) a annoncé lundi l’envoi auBurundi Rechercher Burundi d’observateurs des droits de l’homme et d’experts militaires pour superviser le désarmement des groupes affiliés aux partis politiques, et a appelé le pouvoir à rediscuter le calendrier des élections.

Les législatives et communales se tiendront le 29 Juin suivies de la présidentielle le 15 juillet initialement prévue le 26 juin.

La candidature du PrésidentPierre Nkurunziza Rechercher Pierre Nkurunziza a déclenché depuis le 26 avril un mouvement de contestation, émaillé de violences qui ont fait une quarantaine de morts.

KOACI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.