Mohamed Bazoum, une chance pour le Sahel

Au nombre des candidats à la présidentielle au Niger, Mohamed Bazoum est le plus proche des Maliens et de leurs réalités. Autant le dire toute de suite, il est celui à même d’aider le Mali à résoudre la crise du Nord.

 

Avec le président nigérien, il est de ceux qui ont fait entendre leur voix pour que la mission onusienne au Mali (Minusma) puisse avoir un mandat robuste. Dans le but exclusif de ramener la paix au Mali. Faut-il d’ailleurs préciser que son pays participe à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). On va le nommer, il s’agit de Mohamed Bazoum.

Le dauphin de l’actuel président de la République fait partie des officiels nigériens qui connaissent bien la situation dans le nord et le centre du Mali. Si notre pays devait compter sur un appui ou un soutien de son voisin nigérien, après le départ de Mahamadou Issoufou, il pourrait facilement l’obtenir avec Mohamed Bazoum. Celui-là même qui a dirigé le ministère des Affaires étrangères de son pays et a pratiqué des responsables des ex-mouvements armés de Kidal.

Par ailleurs, il a toujours inscrit sa démarche dans cette réalité indéniable : « Le Niger et le Mali partagent une frontière longuede plus de 800 km avec depart et d’autre les mêmes populations (Touarègues, Peules, Zarma-Songhaï). » Il l’a fait savoir au cours d’une interview qu’ilavait donnée des confrèresétrangers.

S’il remportait la présidentielle au Niger, prévue en 2021, le Mali, notre pays, pourrait bénéficier du soutien et de son appui dans le cadre de la résolution de la crise du Nord. En effet, le Peuple frère du Niger s’apprête à une transmission pacifique et démocratique du pouvoir. C’est un bonheur auquel tous les Africains n’ont pas droit, asphyxiés qu’ils sont par des leaders politiques défaillants, fous de pouvoir et anachroniques.

Cet événement historique est à mettre au compte du président Issoufou Mahamadou et de tous ses camarades de lutte du PNDS-TARAYA dont le plus connu est aujourd’hui Mohamed Bazoum, président du Parti et Ministre d’État. Les militantes et les militants du PNDS-TARAYA ont massivement investi, comme candidat à l’élection présidentielle du Niger, ce militant de la première heure qui a participé à tous les combats pour la paix, la démocratie et le développement socio-économique de son pays et de l’Afrique tout entière.

Mohamed Bazoum est un brillant et rigoureux intellectuel dont la compétence ne le dispute qu’à une éloquence adossée à l’honnêteté. Les Maliens ont pu apprécier ses immenses qualités et son attachement à la Paix en Afrique pendant la crise multidimensionnelle qui secoue notre pays depuis 2012.

Les Combats de Mohamed Bazoum vont au-delà de son pays, ils émanent des valeurs d’humanisme qu’il a renforcées par son brillant passage à l’Université Cheik Anta Diop de Dakar (UCAD), temple de formation intellectuel et de Panafricanisme. Il a été un des grands animateurs de la Conférence Nationale qui a posé les bases de la démocratisation du Niger. Ses épiques luttes syndicales ont largement contribué aux progrès sociaux des travailleurs nigériens et africains.

De surcroît, il entretient, incontestablement, d’excellentes relations avec les milieux arabotouaregs du Nord du Mali et du Niger et a de solides liens d’amitié avec tous les dirigeants de la sous-région et d’Afrique.

Par ailleurs, le président Issoufou et Mohamed Bazoum aiment souvent à dire aux diplomates maliens en poste à Niamey, concernant la crise que notre traverse, qu’ils considèrent l’insécurité au Mali comme une question de sécurité intérieure du Niger. Au-delà du Mali, Mohamed Bazoum représente alors une chance pour tout le Sahel

!Source : Nouvelle Libération

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *