Mali : deuxième fois récipiendaire du prix présidentiel de l’excellence, l’euphorie des étudiants maliens en Tunisie

Quelle qu’en soit la force d’une marée, certains réussissent à s’en sortir. En Tunisie, les étudiants maliens accomplissent un travail remarquable. Deux années successivement, le prix présidentiel de l’excellence revient au Mali. Cette année, c’est Djenebou Camara qui remporte ce prix avec 16,75 de moyenne.

Arrivée en Tunisie dans les années 2017 pour des études en licence, grâce à une bourse de l’État malien, Djenebou Camara vient d’honorer tout le Mali et en particulier sa famille et ses camarades tunisiens. Étudiante en gestion économique, filière Assurance, Finance et Banque, la dame Camara a été l’heureux récipiendaire du prix présidentiel de l’excellence pour cette année 2020. Un prix qui récompense le major de chaque promotion.

L’Association malienne des étudiants et stagiaires en Tunisie, une association à but non lucratif œuvrant pour la promotion des valeurs maliennes en Tunisie, a largement apprécié ce prix qui revient ainsi au Mali pour la deuxième fois consécutive, nous indique Seydou Guindo, président de cette Association. « Ce prix montre le niveau intellectuel de nos étudiants vivant en Tunisie », souligne M. Guindo.

Si certains lancent l’opprobre sur l’étudiant malien en affirmant sans réserve qu’il n’a pas de niveau, M. Guindo pense qu’il s’agit là d’une question assez complexe. « Nous qui sommes en Tunisie, nous nous sommes toujours imposés », a-t-il déclaré avant de préciser que ce prix en est la parfaite illustration, puisque parmi plus d’une dizaine de nationalités, Djenebou Camara a su se faire distinguer.

Cette association invite tous les étudiants maliens à se donner au travail afin de faire véhiculer une bonne image de l’étudiant malien.

Notons que présentement, le récipiendaire de cette année poursuit ses études en Master, qu’elle paie elle-même, dans une université publique de Tunis, nous indique Seydou Guindo.

Il convient quand même de souligner que le soutien à l’excellence passe aussi par l’accompagnement des meilleurs étudiants jusqu’à la fin de leur cycle. À travers cela, le Mali pourrait combler le déficit de professeurs au niveau de ses universités publiques.

F. Togola

Source: Journal le Pays-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *