Madagascar: la très décriée Force d’intervention spéciale est dissoute

passation pouvoir ancien nouveau président madagascar Hery Rajaonarimampianina

Hery Rajaonarimampianina a dirigé son premier conseil des ministres, mercredi, avant de partir au sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba. Le nouveau président malgache a annoncé la dissolution de la Force d’intervention spéciale (FIS) et la Direction de sécurité du territoire (DST), des organes de sécurité créés durant la Transition.

Hery Rajaonarimampianina a tenu son premier conseil des ministres, ce mercredi 29 janvier, avec le gouvernement d’Omer Beriziky, qui assure l’intérim en attendant la formation d’une nouvelle équipe.

Le nouveau président malgache a rappelé différentes consignes à ces ministres chargés de traiter uniquement les affaires courantes. Il a aussi adopté des décrets concernant l’organisation de la présidence : Hery Rajaonarimampianina se sépare de l’équipe de son prédécesseur et a aussi décidé de dissoudre la Force d’intervention spéciale (FIS) et la Direction de sécurité du territoire (DST). Ces deux organes de sécurité, rattachés à la présidence, avaient été créés durant la Transition.

La FIS, une « police politique »

L’action de la Force d’intervention spéciale est l’un des aspects les plus controversés de la présidence d’Andry Rajoelina. Chargée, à sa création en 2009, de lutter contre le grand banditisme, elle s’est fait connaître par ses méthodes musclées. Certains n’hésitent pas à la qualifier de « police politique ».

En 2012, elle était engagée dans l’opération spéciale de lutte contre les dahalos, les voleurs de zébus, dans le sud du pays. Amnesty International avait alors accusé les forces de sécurité de se livrer à « des actes de violence aveugle ».

C’est aussi la FIS qui a maté plusieurs mutineries dans des casernes durant la Transition. Le colonel Lylyson qui dirige cette Force d’intervention spéciale s’est dit « fier », hier, d’avoir assuré sa mission de maintien de l’ordre. Et, aujourd’hui, il accepte la décision du nouveau président.

Le nouveau cabinet constitué au retour de Rajaonarimampianina

La DST, autre organe rattaché à la présidence de transition, est aussi supprimée.

Hery Rajaonarimampianina est parti pour deux jours à Addis-Abeba, au sommet de l’Union africaine. Il constituera son nouveau cabinet à son retour. Il y placera ses hommes, car ceux d’Andry Rajoelina, le secrétaire général et le directeur de cabinet, sont déjà officiellement écartés.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *