Macron reçoit le président rwandais Kagamé à l’Élysée

Le chef de l’État rwandais est à Paris ce mercredi 23 mai pour une visite de deux jours en France. Une première depuis 2015. Francophonie, Tech entre autres au menu de la visite.

Les deux chefs d’États sont apparus en début d’après-midi devant la presse à l’issue de leur rencontre où ils ont souhaité une reprise progressive de la coopération bilatérale entre les deux pays.

En marge de la rencontre, Paul Kagame a également pris part à un déjeuner avec un panel d’acteurs du numérique dont le patron de Facebook, Mark Zuckerberg et plusieurs hommes d’affaires.

 Le salon « VivaTech », rendez-vous international du numérique  qui s’ouvre jeudi 24 mai dans la capitale française  sera tourné cette année vers l’Afrique avec plusieurs start-up du continent à l’honneur, venant notamment de l’Afrique du sud, du Maroc, du Nigéria, du Rwanda, du Sénégal et de la Tunisie.

Mais ce ne sont pas seulement les questions d’innovation technologiques  qui ont motivé  le déplacement  de Paul Kagame. D’autres dossiers relatifs notamment aux réformes sur le financement des opérations de maintien de la paix et sur l’Union africaine intéressent l’Elysée, le président rwandais étant président en charge de l’UA depuis janvier dernier.

L’éventuelle candidature de Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires Etrangères, à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a été aussi un autre sujet abordé par les deux présidents. Une candidature très bien perçue par l’Elysée et dont l’objectif est de faire revenir le Rwanda dans la sphère d’influence française. « Elle a toute les compétences requises pour diriger cette institution qu’est l’OIF » a indiqué Emmanuel Macron. L’élection aura  lieu lors du 17e sommet de l’organisation à Erevan les 11 et 12 octobre prochain.

Même si le président français estime que la réouverture de l’ambassade de France à Kigali n’est pas encore à l’ordre du jour, il faut néanmoins souligner un début de décrispation des relations bilatérales entre  les deux pays longtemps envenimées par le génocide de 1994. Signe fort, Macron a annoncé sa présence au prochain sommet de l’Union Africaine début juillet à Nouakchott sous la présidence de Paul Kagame.

 

Source: journaldumali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *