Lutte contre le coronavirus : La CEDEAO en réunion d’urgence à Bamako aujourd’hui

Harmoniser les stratégies régionales de préparation pour la prévention, la détection précoce et le contrôle du nouveau coronavirus dans la région ouest africaine, les ministres en charge de de la santé des pays de l’espace Cedeao se mobilisent pour contrecarrer l’épidémie par des initiatives de prévention.

Sur l’initiative du ministre de la santé et des affaires sociales du Mali et de l’Organisation Ouest africaine de Santé (OOAS), une réunion d’urgence de haut niveau des ministres de la santé de la CEDEAO pour harmoniser les stratégies régionales de prévention est prévue à Bamako, ce vendredi 14 février 2020.

C’est dans le cadre de la prévention de cette maladie, le Coronavirus, l’Organisation Ouest africaine de Santé (OOAS) en partenariat avec le ministère de la santé et des affaires sociales du Mali organisent ce vendredi 14 février 2020, dans notre capitale, une réunion d’urgence de haut  niveau avec les ministres de la santé des pays membres de la CEDEAO.

Des experts en épidémiologie (et surveillance) de chaque pays de la CEDEAO, de l’OOAS et d’autres experts de certaines structures internationales sont attendus à Bamako. Objectif recherché est d’harmoniser les stratégies régionales de préparation pour la prévention, la détection précoce et le contrôle du nouveau coronavirus.

Déclaré en Chine depuis environ plus d’un mois, le coronavirus a fait plus de 1000 victimes. Malgré la performance de la médecine dans ce pays du continent asiatique et le soutien apporté par certains pays à travers le monde, le mal n’est toujours pas contrôlé et continue de faire des victimes.

Quoi de plus normal pour les ministres de la santé des pays de la CEDEAO de se réunir en urgence pour évaluer l’état de préparation des mécanisme de prévention régionale et nationale en vue de mettre en place un moyen de surveillance, de gestion des cas, de prévention et de contrôle des infections, de laboratoire, de communication sur les risques, de détection précoce et le contrôle du nouveau coronavirus et enfin identifier les besoins et les défis émergents.

Ousmane MORBA

Source: L’Observatoire

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *