«L’opinion ougandaise est extrêmement homophobe»

Ce mardi est la journée mondiale de lutte contre l’homophobie. Zoom sur l’Ouganda, un des pays d’Afrique où la répression de l’homosexualité est la plus sévère : prison à vie, peine de mort en cas de récidive et même obligation faite par la loi de dénoncer quiconque s’affiche comme homosexuel. Pour en parler, Henri Medard, professeur à l’université d’Aix-Marseille, rattaché à l’IMAF, l’Institut des mondes africains.

homosexualite gays pederaste pd sexe couple

« A la fin du XIXe, avec les changements religieux, l’arrivée de l’islam, du protestantisme, du catholicisme, on va percevoir les pratiques homosexuelles différemment. Elles vont devenir une pratique spécifique que l’on va condamner et cela est clairement lié au changement religieux. (…).

Il y a tout ce discours qui dit que l’homosexualité n’est pas africaine, mais en même temps on va attribuer à certains groupes ethniques des propensions à l’homosexualité. On est dans la représentation, mais dans l’imaginaire de l’Ouganda, on considère que les gens du centre ont des propensions à l’homosexualité (…).



On ne peut pas comprendre des lois aussi radicales s’il n’y a pas une instrumentalisation. L’homophobie est courante, mais pour que l’on commence à avoir des lois aussi dures, cela veut dire qu’il y a des enjeux politiques et sociaux très forts. (…) Les gouvernements jouent là-dessus.



Systématiquement on fait une provocation homophobe un an, 6 mois avant les élections. Cela permet de faire sortir toutes les associations des droits de l’homme qui vont venir protester contre ce discours homophobe, ce qui les déconsidère complètement auprès de l’opinion publique qui est homophobe. Et lorsque ces mêmes associations vont protester contre la fraude électorale, on dira ‘Oui, mais c’est eux qui veulent que l’on puisse violer nos enfants’. Et ce sont vraiment des manipulations de base ».

 

Source: RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *