Lingala, swahili, wolof, bambara… Les langues africaines à l’épreuve du numérique

Les effets de la colonisation se font aussi sentir sur internet, où les langues occidentales sont reines. Est-il encore possible d’africaniser la Toile ? Décryptage en infographies.

 

Les colons français, anglais, portugais ou espagnols ont imposé dans la violence des idiomes dont l’usage reste dominant dans la grande majorité des institutions africaines. Mais le continent est toujours riche de plus de 2 000 langues : une langue maternelle, utilisée à la maison ; une langue véhiculaire, à l’image du haoussa ou du swahili, pour échanger à l’échelle régionale ; ou encore une langue destinée à l’enseignement, à l’école… C’est finalement le multilinguisme qui a triomphé dans la plupart des pays africains, provoquant également l’apparition de créoles et de pidgins, fruits des brassages dus à l’Histoire.

Source : Jeune Afrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.