Libye : Ban Ki-moon craint un envahissement de l’Etat islamique

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon redoute que des cellules du groupe Etat islamique, chassées de leur fief de Syrte, ne s’implantent ailleurs en Libye ou en Afrique du Nord.
Secretaire general Nations Unies Ban Ki-moon
Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, se dit inquiet. Pourquoi donc ? Le patron de l’ONU craint que des cellules du groupe Etat islamique, chassées de leur fief de Syrte, ne s’implantent ailleurs en Libye ou en Afrique du Nord.Dans un rapport confidentiel au Conseil de sécurité, Ban Ki-moon déplore que « les pressions récentes exercées contre le groupe Etat islamique en Libyepourraient inciter ses membres, y compris les combattants étrangers, à se délocaliser et à se regrouper, en cellules plus petites et plus dispersées géographiquement, à travers la Libye et dans les pays voisins »
Pour le Secrétaire général de l’ONU, la défaite de l’Etat islamique à Syrte semble à portée de main, ajoutant qu’« à l’avenir, l’impact des combattants de l’EI éparpillés sur des groupes armés dans le sud pourrait devenir une source d’inquiétude ». En dehors de la Syrie et de l’Irak, Syrte est considérée comme l’un des principaux bastions du groupe extrémiste. Et depuis deux mois, les troupes libyennes loyalistes tentent d’en déloger l’Etat islamique .Le rapport indique que 2000 à 5000 combattants de l’Etat islamique, originaires de Libye, de Tunisie, d’Algérie, d’Egypte, mais aussi du Mali, du Maroc et de la Mauritanie se trouvent à Syrte, Tripoli et Derna.
Source: afrik

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *