L’Ethiopie et l’Erythrée réconciliées : quel impact pour la corne de l’Afrique ?

Le 9 juillet dernier à Asmara, l’Ethiopie et l’Erythrée créaient la surprise en annonçant leur réconciliation, après une guerre qui aura fait plus de 70 000 morts de 1998 à 2000, suivie de 20 ans d’hostilités.

Le 16 septembre à Djeddah, le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, et le président érythréen, Issayas Afeworki, signaient un accord de paix, en bonne et due forme. Un accord appuyé en coulisse par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis.

Pourquoi cet intérêt pour la Corne de l’Afrique ? La région est-elle en train de devenir un enjeu géostratégique majeur pour les pays du Golfe engagés dans la guerre au Yémen, dans une lutte d’influence avec l’Iran et un bras de fer avec le Qatar ? La bataille pour le contrôle des ports de la mer Rouge est-elle déjà engagée ? Cette paix sera-t-elle durable entre une Ethiopie en pleine croissance économique, mais secouée par les violences ethniques et une Erythrée qui reste une dictature ?

On en débat avec :
– Sonia Le Gouriellec, maitre de conférences à l’Université catholique de Lille et enseignante à Sciences Po.
– Eloi Fiquet, maitre de conférence à l’EHESS, l’Ecole des hautes études en sciences sociales.
– Gérard Prunier, consultant indépendant, chercheur émérite au CNRS ,membre de l’Atlantic Council.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *