L’Ethiopie arrête plus de 50 responsables gouvernementaux dans le cadre d’une opération anti-corruption

L’Ethiopie a annoncé mardi l’arrestation de 56 responsables gouvernementaux dans le cadre d’une campagne anti-corruption.

Les 56 responsables gouvernementaux qui travaillent pour la région d’Oromia, située dans le centre de l’Ethiopie, sont accusés de détournement de fonds publics, a rapporté le média officiel régional Oromia Broadcasting Network (OBN).

La Commission de lutte contre la corruption d’Oromia envisage de procéder à de nouvelles arrestations au cours des prochains jours, selon l’OBN.

En novembre, l’Ethiopie a arrêté des dizaines de personnalités civiles et militaires soupçonnées d’être impliquées dans des activités de corruption.

L’arrestation des suspects, qui fait partie d’une répression majeure contre la corruption et les violations des droits de l’Homme, ferait partie de la promesse faite par le nouveau gouvernement du Premier ministre Ahmed à la suite de sa nomination en avril dernier.

BBC

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *