L’Etat islamique revendique l’attaque du Musée du Bardo

Dans un communiqué sonore et écrit difusé sur Twitter, puis repris par des comptes et canaux sympathisants habituels, l’Etat islamique s’attribue la responsabilité de l’attaque contre le Musée du Bardo à Tunis, mercredi 18 mars. L’assaut, affirme le groupe djihadiste, a été mené par « deux chevaliers de l’Etat du Califat loudement armés de mitrailleuses et de grenades » baptisés « Abou Zakaria Al-Tounsi » et « Abou Ans Al-Tounsi». Des noms de guerre confirmant implicitement la nationalité tunisienne des assaillants.

musée Bardo tourisme tunisie

Le communiqué de l’EI indique que c’est bien le Musée du Bardo « situé dans le carré sécuritaire du Parlement tunisien » qui était visé afin de faire entrer  « la terreur dans le cœur des infidèles ». Les « frères », se félicite-t-il, sont parvenus à « prendre en otage un groupe de ressortissants des Etats croisés ».

L’EI qui, promet dans son communiqué d’autres actions sur le sol de la « Tunisie musulmane », affirme ainsi pour la première fois sa présence sur le sol tunisien
Source: lemonde.fr

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.