Les présidents béninois et nigérien à Conakry: Les raisons d’une visite conjointe d’Etat

Les Présidents Issoufou Mahamadou du Niger et Dr Thomas Yayi Boni du Bénin ont effectué, ce mercredi 7 janvier 2015, une visite conjointe à Conakry pour manifester leur solidarité et leur soutien au Président Alpha Condé et au peuple de Guinée dans le combat contre la fièvre hémorragique à virus Ebola. Un acte hautement symbolique qui dénote une fois encore que la Guinée n’est pas isolée dans sa croisade contre cette épidémie.

Alpha Condé president guinee

C’est à 10 heures 20 minutes que les deux Présidents sont arrivés à l’aéroport international de Conakry Gbessia où ils ont été accueillis par leur frère et ami, le Président Alpha Condé devant tous les corps constitués. Après le salut aux couleurs nationales, les Présidents Alpha Condé, Mahamadou Issoufou et Yayi Boni ont fait un tour chez les communautés nigériennes et béninoises en Guinée où ils ont été ovationnés avant de se rendre au salon d’honneur pour un premier tête à tête. A l’issue des entretiens, le Président Boni Yayi du Bénin est revenu sur l’objet de cette visite conjointe en Guinée : « Nous sommes arrivés en Guinée chez nous, d’abord présenter nos vœux les meilleurs à notre cher doyen le Président Alpha Condé, Président de la République sœur de Guinée, son gouvernement, sa famille et le peuple guinéen. Les vœux les meilleurs en 2015 qui est pour nous une année décisive. L’année 2014 comme vous savez, a été une difficile pour nous d’une manière générale et pour la Guinée. La Guinée et autres peuples frères du Liberia, de la Sierra Leone ont géré l’année 2014 d’une manière particulière. Je voudrais dire que nous avons fait cette démarche avec mon cher frère le Président Issoufou du Niger. C’est une démarche que nous entreprenons aujourd’hui pour signifier à notre cher doyen le Président Alpha Condé, au peuple guinéen toute la solidarité de l’Afrique de l’Ouest et du continent. Lui dire que nous sommes venus saluer le leadership qu’il continue de jouer dans cette épreuve que nous connaissons tous. Je crois à un moment donné où la Guinée et son chef ont décidé de prendre un nouvel élan, dans la marche vers la consolidation de la démocratie et la paix, la stabilité, la sécurité, ce virus est venu contrarier. D’abord nous disons au Président que nous le félicitons pour tout ce qu’il a fait. Nous félicitons le gouvernement et le peuple guinéen pour les efforts qui ont été consentis et qui conduisent à la maîtrise de cette pandémie. C’est dire que nous sommes de cœur avec le Président, le gouvernement et le peuple guinéen. Vous savez que c’est dans le malheur qu’on reconnait les vrais amis. On devait venir depuis, mais on a estimé qu’à un moment donné le peuple guinéen et le Président étaient très préoccupés qu’il fallait attendre qu’on voit une certaine lisibilité. C’est dire aussi qu’à aucun moment notre solidarité n’a manqué au peuple guinéen depuis que cette maladie a été déclarée. Chacun de nos pays s’est mobilisé, non seulement à ce niveau, mais aussi au niveau de notre communauté économique régionale, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, l’Union monétaire économique ouest africaine, sans compter l’Union Africaine. Nous avons tenté de mutualiser nos efforts et surtout d’explorer notre solidarité au peuple guinéen ».

Même son de cloche chez le Président du Niger, Mahamadou Issoufou qui a dit : « D’abord je voudrais dire que hier j’étais à Cotonou avec mon frère et ami Yayi Boni où on a tenu un conseil des ministres conjoint entre le Niger et le Bénin et à l’issue de ce conseil nous avons décidé de venir faire une visite ici en Guinée. Et également faire des visites en Sierra Leone et au Liberia. En venant ici j’ai le plaisir de rencontrer mon vieil ami, le Président Alpha Condé. En venant ici avec le Président Boni Yayi nous avons voulu transmettre un double message. Le premier message que nous voulons transmettre, nous le transmettons en direction du peuple de Guinée et en direction du Président Alpha Condé pour leur dire qu’ils ne sont pas seuls face à l’épreuve que le pays connait depuis plusieurs mois. Ce virus a causé beaucoup de morts. Ce virus a aussi causé des conséquences économiques et sociales énormes pour le peuple guinéen. Donc, notre venue ici c’est de dire au peuple guinéen qu’il n’est pas seul et que nous sommes solidaires avec lui, nous restons à ses côtés.

Le deuxième message que nous voulons transmettre à travers cette visite ici en Guinée et dans les autres pays, c’est de dire au monde qu’il ne faut pas stigmatiser les pays qui sont atteints par ce drame. Donc, il ne faut pas isoler ces pays. Au contraire, il faut que tout le monde se mette ensemble, organiser la solidarité, mutualiser les moyens afin de faire face à cette pandémie. Parce que nous sommes à l’époque de la mondialisation, il ya beaucoup d’échanges entre les pays, les virus n’ont pas de frontière. Donc si on n’arrive pas à endiguer le virus ici, ce virus là va se répandre dans le monde entier ».

De son côté, le Président de la République, Pr Alpha Condé a vivement salué la visite de ses homologues : « Mes sentiments c’est d’abord que le peuple se rende compte qu’il n’est pas seul dans cette épreuve difficile qui a aggravé notre situation économique et financière au moment où le pays décollait. Mais c’est de montrer aussi que si les autres sont solidaires à nous, nous devons être solidaires. Nous avons déclaré l’urgence sanitaire pour éviter les mouvements de foule, éviter les contacts pour enrayer cette maladie le plutôt que possible. J’espère que la visite de nos frères et amis de longue date fera prendre conscience tout le monde en Guinée que si les autres nous soutiennent, nous devons d’abord nous soutenir les premiers. C’est extrêmement important que nos frères viennent pour montrer d’abord leur solidarité au peuple de Guinée et monter au monde entier qu’on peut venir en Guinée sans attraper Ebola. Et aussi tout le monde doit se donner la main pour qu’on éradique cette maladie le plutôt que possible dans les trois pays ».

De l’aéroport, ces trois hommes d’Etat se sont rendus au Palais Sékhoutouréya pour un second tête à tête avant d’animer une conférence de presse.

Au cours de ce face à face avec les journalistes des médias nationaux et étrangers, les Présidents Boni Yayi et Issoufou Mahamadou ont réitéré leur ferme engagement à appuyer la Guinée pour l’éradication de cette épidémie.

“Je suis venu ici il y a de cela quelques années, mais je ne reconnais pas la Guinée en dépit de la crise (…)” (le président Boni Yayi magnifiant la gouvernance du professeur Alpha Condé)

C’est pourquoi en plus de la contribution de son pays, de la CEDEAO et celle de l’UMOA, le Président Boni Yayi du Bénin a promis d’envoyer des experts de son pays pour appuyer la Guinée dans l’éradication de cette maladie. Il a ensuite invité tous les Guinéens à une union sacrée contre cette épidémie.

Quant au Président du Niger Issoufou Mahamadou, il s’est engagé à sensibiliser la communauté internationale pour l’annulation des dettes de ces trois pays touchés par Ebola.

 

Transmis par le Bureau de Presse de la Présidence

Source: lexpressguinee.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.