Les Nigériens manifestent contre la loi des finances

Les manifestants trouvent que l’Etat a créé de nouveaux moyens pour mieux exploiter les pauvres. Alors, à l’appel de plusieurs organisations de la société civile et de partis politiques, les Nigériens ont manifesté une nouvelle fois le lundi 12 mars 2018.

Aux dires de plusieurs organisations de la société civile, des partis politiques de l’opposition voire de certains syndicats, la nouvelle loi des finances fait plus de biens aux dirigeants qu’aux citoyens. « Ce n’est pas pour le plaisir que nous manifestons régulièrement, c’est contre l’injusticeLes autorités n’ont jamais montré le moindre signe d’une disponibilité au dialogue » affirme Moussa Tchangari, un  manifestant.

Ces manifestations sont devenues monnaie courante depuis octobre 2017. Les protestataires reprochent à l’État d’avoir créé des conditions pour « presser le peuple » et notamment d’avoir « accordé des cadeauxfiscaux d’une vingtaine de milliards de francs CFA » aux compagnies de téléphonie.

Cette situation divise aujourd’hui les Nigériens si nous savons que les partis présidentiels avaient appelés à une manifestation le 4 mars dernier pour soutenir ce projet. Ils étaient des milliers de personnes à « soutenir le président nigérien » Mahamadou Issoufou dans ce projet. Selon Mohamed Bazoum, le ministre de l’Intérieur et président du parti au pouvoir, « Après trois mois de mise en œuvre [la loi de finances] n’a provoqué aucun ravage fiscal particulier. »

Ces manifestations constituent un obstacle pour la réalisation pleine de la démocratie. Elles sont la preuve d’une crise démocratique. En démocratie, l’intérêt du peuple est central, mais cela semble être uniquement les principes. Dans les faits, le choix du peuple n’est exprimé que pendant les élections et même là, ce choix est souvent violé. Aujourd’hui, s’il y a toutes ces polémiques au Niger, c’est parce que les dirigeants ne veulent pas se conformer à la volonté du peuple en abrogeant cette loi de finances dans laquelle le peuple ne se reconnait nullement.

Fousseni TOGOLA

Source: Le Pays-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *