Le monde entier se mobilise autour des centaines de Nigérianes enlevées

Anatomy of a Kidnapping

Les familles des lycéennes enlevées par le groupe islamiste Boko Haram au Nigeria reçoivent un soutien croissant dans le monde entier, notamment via la campagne #BringBackOurGirls relayée sur les réseaux sociaux.Depuis mi-avril, les familles de plus de 220 jeunes nigerianes toujours au main du groupe islamiste Boko Haram manifestent sans relâche pour exhorter les autorités à faire davantage pour retrouver leurs enfants. Et depuis plusieurs jours, leur appel retentit aux quatre coins du monde: un peu partout en effet, personnalités politiques, stars ou anonymes s’indignent de la cruauté sans complexe des auteurs du rapt massif perpétré le 14 avril dans un lycée de Chibok, dans l’Etat nigérian de Borno. Dans une vidéo diffusée lundi, le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a en effet menacé de «vendre» comme «esclaves» les lycéennes et de les «marier» de force, «au nom d’Allah». Mardi, des centaines de manifestants se sont ainsi rassemblés devant l’ambassade du Nigeria à Washington, arborant des tee-shirts rouges sur lesquels on pouvait lire: «#bringbackourgirls» (Ramenez nos filles). Un appel viral qui envahit actuellement les réseaux sociaux: Le hashtag #BringBackOurGirls a été repris

plus d’1,2 million de fois ces 7 jours sur twitter La première dame des États-Unis s’est en personne mobilisée pour la cause. L’air grave, Michelle Obama pose dans la salle de réception diplomatique au rez-de-chaussée de la Maison-Blanche.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *