Le discours de Donald Trump à l’ONU

Pour la 74e session de l’Assemblée générale à l’ONU, le président américain Donald Trump a parlé de mondialisation, de la Chine et de l’Iran.

Donald Trump a fustigé “les mondialistes” et fait l’éloge des “patriotes” mardi à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies.

L’avenir n’appartient pas aux mondialistes. L’avenir appartient aux patriotes. L’avenir appartient aux nations souveraines et indépendantes, qui protègent leurs citoyens et respectent leurs voisins”, a déclaré, d’un ton grave, le président des Etats-Unis pour sa troisième participation à la grand-messe annuelle de la diplomatie mondiale.

L’Iran

Le président américain Donald Trump a promis mardi de continuer à “durcir” les sanctions contre l’Iran tant que Téhéran ne changerait pas d’attitude au Moyen-Orient.

“Les sanctions ne seront pas levées aussi longtemps que l’Iran gardera un comportement menaçant. Elles seront durcies”, a-t-il déclaré à l’Assemblée générale des Nations unies.

“Tous les pays ont le devoir d’agir. Aucun gouvernement responsable ne devrait subventionner la soif de sang de l’Iran“, a-t-il ajouté à la tribune.

Iran: Trump annonce “les sanctions les plus sévères jamais imposées à un pays”

Le Venezuela

Le président américain Donald Trump a affirmé que les Etats-Unis surveillaient “de très près” la situation au Venezuela.

Pour les Vénézuéliens pris au piège dans ce cauchemar, sachez que toute l’Amérique est unie derrière vous. Les Etats-Unis ont une vaste aide humanitaire à fournir, surveillant de très près la situation au Venezuela. Nous attendons le jour où la démocratie sera rétablie, où le Venezuela sera libre et où la liberté prévaudra dans tout l’hémisphère“, a-t-il déclaré.

Le Brexit

Le président américain Donald Trump a espéré conclure un “magnifique” accord commercial avec le Royaume-Uni une fois ce dernier sorti de l’Union européenne.

Nous travaillerons étroitement avec le Premier ministre Boris Johnson sur un magnifique accord commercial” a-t-il déclaré à la tribune des Nations unies à New York.

Brexit: la Cour suprême tranche sur la suspension controversée du Parlement britannique

Crise à Hong-Kong

Donald Trump a mis en garde la Chine, assurant que le temps des “abus” en matière commerciale était “révolu” et appelant Pékin à protéger “le mode de vie démocratique” de Hong Kong.

Pendant des années, ces abus” dans le commerce international “ont été tolérés, ignorés, voire encouragés”, a-t-il dénoncé lors de l’Assemblée générale des Nations unies, mettant en cause le “mondialisme“. “En ce qui concerne l’Amérique, ces jours sont révolus”.

Le président des Etats-Unis a aussi assuré regarder “de très près” la manière dont la Chine gère la crise à Hong Kong. “Le monde s’attend fermement à ce que le gouvernement chinois respecte son traité contraignant” et “protège la liberté” et “le mode de vie démocratique” de l’ex-territoire britannique.

VOA
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *