Le chef de l’ONU nomme un général danois à la tête de la mission d’observateurs de l’ONU au Yémen

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a annoncé jeudi la nomination d’un général danois à la tête de la Mission des Nations unies en soutien à l’accord d’Hodeïda signé entre le gouvernement yéménite et les rebelles houthis.

“Le secrétaire général a annoncé la nomination du général Michael Anker Lollesgaard du Danemark président du Comité de coordination du redéploiement et chef de la Mission des Nations unies en soutien à l’accord d’Hodeïda”, a annoncé lors un point de presse Stephane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l’ONU.

Le général Lollesgaard succède au général néerlandais Patrick Cammaert, qui a été chef du Comité de coordination du redéploiement et chef de la Mission onusienne avant de prendre sa retraite, a ajouté M. Dujarric.

“Le secrétaire général est reconnaissant au général Cammaert pour son service dévoué et exemplaire durant cette période”, a indiqué le porte-parole.

Le général Lollesgaard était depuis mars 2017 le représentant militaire du Danemark auprès de l’Organisation du Traité de l’Atlantique nord (OTAN). Il a été par le passé commandant de la force de la Mission des Nations unies au Mali (MINUSMA) de 2015 en 2016.

Le Yémen est embourbé dans la guerre civile depuis fin 2014, depuis que les rebelles houthis ont pris Sanaa, la capitale du pays, et renversé le gouvernement du président Abd Rabbo Mansour Hadi. Une coalition dirigée par l’Arabie saoudite est intervenue en 2015 afin de s’opposer aux rebelles.

La guerre a fait plus de 10 000 morts, et a engendré une grave crise humanitaire dans le pays.

Sous l’égide de l’ONU, les parties en conflit ont signé un accord en Suède, en décembre 2018, qui prévoit un cessez-le-feu à Hodeïda et la création du Comité de coordination du redéploiement pour superviser le retrait des forces armées du gouvernement yéménite et des rebelles houthis de la région.

Plus tôt ce mois-ci, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté une résolution pour établir une mission politique spéciale onusienne, pour une période initiale de six mois, afin de soutenir la mise en oeuvre de l’accord sur Hodeïda. F

Source: Agence de presse Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *