L’Afrique centrale est-elle victime de sa mauvaise gouvernance?

ANALYSE – Alors que d’autres parties du continent connaissent des succès économiques, politiques ou sociaux, cette région accumule les mauvais indices et semble s’enfoncer.

L’Afrique centrale apparaît comme l’homme malade du continent. Quand d’autres sous-régions enregistrent de notables progrès dans le domaine de la démocratie, comme l’Afrique de l’Ouest, ou des performances économiques qui permettent un certain optimisme, notamment certains États d’Afrique de l’Est, le cœur du continent semble incapable de se mettre en ordre de bataille. Cette zone pas totalement définie – qui peut compter jusqu’à 9 États si on y intègre, le Soudan du Sud, la République démocratique du Congo et l’Angola – souffre de nombreux maux liés selon les experts à une mauvaise gouvernance. La plupart de ces pays bénéficient pourtant de sous-sols riches, et parfois même très riches, en matières premières et d’un potentiel agricole très élevé. «La mauvaise gouvernance est un frein au développement des activités économiques en Afrique et elle coûte cher», reconnaissaient froidement les conclusions de la Conférence économique africaine (CEA) 2017. Les coûts induits par les dérives …lefigaro.fr

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *