La fille du président Paul Biya agresse sa maman Chantal Biya, la première dame du Cameroun.

La première dame camerounaise agressée au couteau par sa fille !

Brenda Biya fille president camerounais paul biya

En cette période de fête des mères, certains enfants trop choyés trouvent le malin plaisir de tenir tête à leur parent. En effet Brenda Biya, fille du président Biya et la première dame du Cameroun ont été convoquées devant un juge en Californie, le 1er Juin suite à des actes de violence dans son appartement de Los Angeles. Dans cette video, la jeune fille inale a gorge déployée une forte quantité de fumée.

Les choses ont atteint le sommet la semaine dernière, juste avant la célébration de la journée nationale Camerounaise  (le 20 mai). La mère était absente de l’événement. Elle s’était en fait envolée pour la Californie après le dernier exploit de Brenda, l’impliquant dans une affaire de drogue.

Mais à peine a  t-elle su le pourquoi de la visite de sa mère que Brenda a opposé un refus catégorique à l’idée de quitter le pays. Elle a, pour montrer sa colère, saccagé l’appartement (payé par ses parents d’ailleurs) en cassant tout ce qu’elle pouvait.

Brenda a ensuite eu recours à un couteau, menaçant directement sa mère.

Mais avant que l’aide ne puisse venir, les voisins qui pouvaient entendre l’agitation dans l’appartement de Brenda, ont appelé la police de Los Angeles qui l’a saisie alors qu’elle avait encore le couteau à la main.

Aux États-Unis, brandir un couteau de façon menaçante est un crime et pourrait causer à Brenda quelque temps en prison en cas de condamnation. Elle et sa mère ont finalement pu quitter les U.S.A après l’intervention de la police et elle doit être représentée par un avocat devant la cour le 1 Juin pour audience. Elle et la mère ont pris un vol pour Genève après l’incident. Le Président Paul Biya devrait les rencontrer à Genève dans les prochains jours pour régler la situation en famille.

source: africa24.info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *