La CEDEAO, l’UA et l’ONU appellent à des élections apaisées en Afrique de l’Ouest

Les élections programmées au quatrième trimestre en Afrique de l’Ouest “constituent une opportunité majeure pour consolider la paix et la démocratie à travers le respect des libertés fondamentales et des lois garanties par la Constitution de ces pays”, ont estimé lundi l’Union africaine, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et les Nations Unies.
Parfois couplées à des législatives, des élections présidentielles sont prévues en Guinée (18 octobre), en Côte d’Ivoire (31 octobre), au Burkina Faso (22 novembre), au Ghana (7 décembre) et au Niger (27 décembre), rappellent ces trois organisations qui disent suivre “avec une grande attention” les développements liés aux processus électoraux en cours.

Dans un appel conjoint, la CEDEAO, l’UA et l’ONU félicitent ces cinq pays pour les efforts fournis jusqu’ici pour la tenue d’élections dans les délais prescrits par leurs Constitutions respectives et exhortent tous les acteurs à prendre les mesures nécessaires pour assurer la tenue d’élections pacifiques, crédibles, transparentes, et inclusives, garantes de progrès démocratique et de stabilité régionale.

“Elles les exhortent à privilégier le dialogue et explorer de façon consensuelle, les voies et moyens pour résoudre les questions en suspens”, lit-on dans la déclaration, qui invite la classe politique à respecter et à protéger les libertés d’expression et de rassemblement.

Enfin, la CEDEAO, l’UA et l’ONU condamnent la recrudescence des rhétoriques violentes et les discours appelant à la haine et expriment leur solidarité aux peuples face aux défis liés au processus électoral

Source: Xinhua
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *