La candidature controversée du président Nkurunziza validée

Le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza est autorisé à se présenter pour un troisième mandat.

Burundi's President Pierre Nkurunziza

La Cour constitutionnelle du Burundi a validé ce mardi 5 mai la candidature controversée du chef de l’Etat Pierre Nkurunziza à un troisième mandat présidentiel.

«La Cour dit de droit que le renouvellement une seule et dernière fois de l’actuel mandat présidentiel au suffrage universel direct pour cinq ans n’est pas contraire à la Constitution du Burundi», dit l’arrêt signé par six juges sur sept, dont l’AFP a obtenu une copie. Le vice-président de la Cour a refusé de signer et fui le pays, dénonçant des «pressions» sur la Cour pour qu’elle valide la candidature.

Le gouvernement lâche du lest

Le premier vice-président burundais a lui indiqué que le gouvernement est prêt à libérer les manifestants arrêtés et rouvrir les radios fermées depuis le début de la contestation si les manifestations cessent.

«Pour créer un climat d’apaisement, le gouvernement est disposé à relâcher les jeunes gens qui ont été arrêtés», a déclaré Prosper Bazombanza. Il a proposé aussi de suspendre «les mandats d’arrêt» contre des figures de la société civile.

Source: (ats/Newsnet)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.