Hayatou décide le maintien de la CAN en janvier ou son annulation !

Comme annoncé dans notre précédente livraison, le comité exécutif de la Confédération africaine de football s’est réuni hier, dimanche 2 novembre au Club des Pins à Alger, sous la présidence du patron de la plus haute instance du football continental, Issa Hayatou.

Issa-Hayatou

Cette réunion a été en effet précédée par la finale retour de la cinquantième édition de la Ligue des champions africaine et qui a vu l’ES Sétif couronnée face aux Congolais de l’AS Vita Club. Bref, cette réunion du comité exécutif était d’une très grande importance dans la mesure où on allait y débattre le sujet de la CAN 2015, prévue au Maroc. Le royaume chérifien a en effet décidé de ne pas abriter le tournoi à sa date initiale en raison du virus Ebola qui sévit durant cette période en Afrique de l’ouest et qui a été derrière le décès de plus de 5000 personnes. La partie marocaine a même saisi officiellement la CAF pour l’informer de son désir de reporter le tournoi jusqu’au mois de juin ou pour 2016. Finalement, la question a été traitée hier par l’exécutif de la CAF. En effet, au terme de cette réunion, Issa Hayatou n’a pas accepté la proposition de certains membres de son bureau de reporter le tournoi. Il a décidé de maintenir le tournoi en janvier et surtout à la date prévue, le 17 janvier 2015. Hayatou a même fait savoir aux membres du bureau que dans le cas où il y aura des problèmes, le tournoi risque carrément d’être annulé.
Il ne veut pas entendre parler de report
Selon une source crédible, Issa Hayatou ne compte pas reporter le tournoi. Comme nous l’avions indiqué lors de notre précédente livraison, la Coupe d’Afrique des nations 2015 est maintenue. Le président de la Confédération africaine de football qui a le pouvoir de décision dans le football africain l’a fait savoir encore hier aux membres de l’exécutif. Hayatou a même fait savoir aux membres du bureau qu’il est prêt à annuler carrément l’édition de 2015 et ne pas procéder à son report, estimant que ce serait un échec pour tout le football africain.
Cette position sera communiquée aux Marocains aujourd’hui
Comme indiqué, une délégation de la CAF s’est déplacée hier à 15h à Rabat où elle rencontrera aujourd’hui une délégation marocaine, conduite par le ministre des Sports marocain, Mohamed Ouzzine, ainsi que le président de la FRMF, Fouzi Lekjaâ. La position de la CAF sera communiquée aux Marocains. La délégation conduite par Issa Hayatou et qui comprend aussi le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, tentera une dernière fois de convaincre les Marocains d’abriter la coupe d’Afrique des nations et ne pas faire de chantage, surtout que les raisons présentés dans cette requête ne tiennent pas la route. Le fait d’avoir permis à la Guinée, un des pays les plus touchés par Ebola, de recevoir à Casablanca lors des éliminatoires de cette CAN est une contradiction flagrante des Marocains.
La CAF a relancé le Ghana lors des dernières 48h, mais en vain
Par ailleurs, une source crédible nous a révélé qu’avant que Issa Hayatou ne vienne à Alger, il a eu un entretien téléphonique avec le président de la Fédération ghanéenne. Au cours de cet entretien, Hayatou a demandé à son interlocuteur d’abriter la phase finale de la CAN 2015. Le président de la fédération ghanéenne n’a pas à son tour répondu favorablement, comme le souhaitait Issa Hayatou. Le Ghana s’est ainsi excusé de ne pas pouvoir organiser cette CAN, préférant postuler pour l’édition de 2017, laissant ainsi la CAF dans l’embarras.
Aucun pays ne s’est manifesté jusqu’à présent
Selon une source auprès de la CAF, aucun pays n’a accepté jusqu’à présent d’abriter le tournoi. Après la renonciation du Maroc, des pays s’étaient manifestés, mais par la suite, sont revenus sur leur décision. Il parait que même le Gabon, qui souhaitait abriter le tournoi, a changé d’avis préférant ne pas se porter candidat à la succession du Maroc.
Une organisation conjointe entre l’Algérie et la Tunisie, une rumeur
Les médias tunisiens ont évoqué il y a quelques jours qu’il y a une éventualité pour que la CAN soit organisée conjointement par la Tunisie et l’Algérie. Ce n’était pas en effet une mauvaise idée, mais une source autorisée auprès de la FAF nous a affirmé hier que c’était une rumeur. Reste à savoir si ça va changer au cours des prochaines heures.

SOURCE / lebuteur

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.