Hausse des frappes américaines en Somalie

L’armée américaine affirme avoir tué six militants islamistes lors d’une frappe aérienne en Somalie.

L’attaque a eu lieu dans la région du Bas Shabelle, dans le sud du pays. Ce raid est le dernier d’une série qui, selon les États-Unis, a tué plus de 60 combattants al-Shabab au cours du mois dernier.

Dans un communiqué, le Pentagone a déclaré que la dernière attaque a été menée pour réduire considérablement la liberté de mouvement d’Al-Shabab et pour augmenter la pression sur son réseau dans la région.

Sous la présidence de Donald Trump, les frappes aériennes des États-Unis en Somalie ont augmenté devrait se poursuivre.

Les quelques frappes sporadiques par des drones ou des avions de combat ont triplé entre 2007 et 2018 atteignant parfois plus d’une dizaine certains mois en 2018.

Dans un discours prononcé en décembre sur la politique des États-Unis en Afrique, John Bolton, conseiller à la sécurité nationale du président Trump, a déclaré que “les terroristes opérant en Afrique ont… ciblé à plusieurs reprises les citoyens et les intérêts des États-Unis”.

Il a donné l’impression que la lutte contre les groupes islamistes comme Al-Shabab, basé en Somalie et affilié à Al-Qaïda, n’allait pas s’arrêter.

BBC Afrique

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *