Ghana: Le chef de l’Etat ordonne l’arrestation du président de la fédération de football

Le président ghanéen, Nana Addo a ordonné l’arrestation immédiate du chef de la fédération nationale de football du Ghana, Kwesi Nyantakyi, pour escroquerie frauduleuse.

Selon les sources de Citi FM à la présidence, le président Akufo-Addo a publié l’ordre après un briefing de sécurité sur le dernier exposé du journaliste d’investigation, Anas Aremeyaw Anas sur la scène du football ghanéen.

Le film n’a pas encore été projeté en public, mais on pense que M. Nyantakyi, qui a été président de l’Association de Football du Ghana pendant 13 ans, a peut-être été pris à la caméra dans une position compromise.

Nyantakyi aurait été capturé en train de négocier un accord en utilisant le nom du président Nana Akufo-Addo.

Le chef d’état-major adjoint, Abu Jinapor, a déclaré que Kwesi Nyantakyi avait été vu en train d’essayer d’obtenir des investissements au nom du président, du vice-président et d’autres hauts fonctionnaires du gouvernement.
M. Jinapor a révélé que d’autres responsables jugés coupables seront poursuivis.

 

Le président de la FA a été sous les projecteurs ces derniers temps suite à ses retombées et à l’expulsion du vice-président de la FA, George Afriyie.

Cette décision a soulevé des questions sur son intention de se faire réélire en 2019, alors que son mandat actuel prend fin, bien qu’il ait déclaré qu’il ne cherchera pas à se faire réélire.

Récidiviste?

Ce n’est pas la première fois que le président de GFA est accusé d’être impliqué dans certaines activités néfastes.

Le journal britannique The Telegraph et Channel 4, en juin 2014, ont accusé le GFA et Kwesi Nyantakyi d’être impliqués dans des affaires louches pour organiser des matches amicaux internationaux pour l’équipe nationale de football senior, les Black Stars.

Afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *