Ghana: La capitale frappée par un nouveau tremblement de terre

Certaines parties de la capitale ghanéenne, Accra ont été frappées par un nouveau tremblement de terre après celui du 9 décembre 2018 qui a beaucoup fait réagir les populations.

Le dimanche 13 janvier 2019, aux environs de 17h01, l’Autorité géologique du Ghana (GGSA) a enregistré un tremblement de terre d’une magnitude de 2,6 sur l’échelle de Richter, un appareil utilisé pour mesurer la gravité des tremblements de terre.

La secousse, qui a duré environ six secondes, est survenue à environ 18 km de la station Achimota de la GGSA, selon la lecture sur le sismomètre, qui a également montré que l’épicentre de la secousse se situait autour de Weija.

S’exprimant lors d’une interview avec le Daily Graphic, M. Nicholas Opoku, un sismologue de la GGSA, a déclaré que l’ampleur du tremblement de terre avait été fixée à 2,6 car “à l’heure actuelle, une seule de nos stations fonctionne”.

Selon le sismologue principal, avoir plus de tremblements, comme ce fut le cas au cours des derniers mois, ne donne aucune indication quant à la date à laquelle un séisme pourrait se reproduire et son ampleur.

Il a de nouveau conseillé aux personnes vivant dans des zones sujettes aux tremblements de terre de prendre des mesures de précaution en réduisant les activités humaines dans les zones présentant des lignes de faille actives.

 

Source: afrikmag

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *