Gabon: Quand le collectif ‘Appel à agir’ menace le pouvoir d’Ali Bongo

Le collectif ‘appel à agir’ regroupant en son sein des universitaires, avocats, hommes politiques et des membres de la société civile étaient convoqués à la Cour d’Appel de Libreville le lundi, 29 juillet, dans le cadre de la demande judiciaire d’expertise médicale sur le président de la République Ali Bongo.

Depuis le 24 Octobre 2018, le président Ali Bongo a été victime d’un AVC. Il avait alors été évacué au Maroc pour des soins intensifs. Après avoir passé cinq mois au Maroc dans le but de recouvrer la santé, Ali Bongo est revenu au Gabon. Seulement, il ne semble toujours pas se porter pour le mieux. C’est pour cette raison que ses sorties et déclarations publiques sont de plus en plus réduites.

Pour le collectif ‘appel à agir’, Ali Bongo n’est plus capable de diriger le Gabon. Une déclaration qui sonne aux oreilles des partisans du chef de l’Etat gabonais comme une menace pour son pouvoir. Le 29 juillet dernier, les avocats du président gabonais étaient bien présents à la Cour d’Appel de Libreville. L’affaire a été placée en délibérée le 12 août prochain.

Même si les avocats d’Ali Bongo étaient présents à l’audience précédente, les conseils du président Gabonais estiment que la Cour d’Appel n’est pas habileté à trancher sur cette affaire. Ils estiment que cette affaire relève de la compétence de la Cour de cassation. Il a donc été demandé au juge de la Cour d’Appel de surseoir à statuer.

 

Source: L’essentiel

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *