Gabon: convoqué par la justice, Jean Ping a interdiction de quitter le territoire

Au Gabon, l’opposant Jean Ping a été provisoirement interdit de sortie du territoire national. Le premier juge d’instruction du tribunal de Libreville a saisi la police de l’air et des frontières pour l’empêcher de quitter le le pays jusqu’à nouvel ordre. Jean Ping est convoqué chez ce juge d’instruction le 14 janvier prochain pour une audition à titre de renseignement dans l’affaire de Pascal Oyougou, un opposant proche de Jean Ping incarcéré à la prison centrale pour crime de complot contre l’Etat.

Les lettres du juge d’instruction ont commencé à circuler dans les réseaux sociaux au moment où Jean Ping est arrivé au meeting organisé par Alexandre Barro Chambrier dans le 4ème arrondissement de la capitale.

« Pour la manifestation de la vérité dans l’affaire Pascal Oyougou qui vous a abondamment cité durant l’instruction, nous vous invitons à vous présenter à notre cabinet le 17 janvier à 15heures », a écrit le juge d’instruction s’adressant à Jean Ping. Il lui demande aussi de rester à la disposition de la justice.

Dans une seconde lettre, le même juge demande à la police de l’air et des frontières d’interdire à Jean Ping de quitter provisoirement le territoire jusqu’à nouvel ordre.

Invité à prendre la parole au meeting d’Awendjé, Jean Ping a annoncé à ses partisans que le pouvoir tente de l’empêcher de sortir du territoire par tous les moyens. A son tour, le candidat malheureux à l’élection présidentielle a exigé la libération immédiate de Pascal Oyougou et de tous les détenus politiques. « Continuez la résistance. Notre victoire est quasi certaine », a-t-il lancé à la foule.

 

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *