Fin de 20 ans de guerre entre l’Ethiopie et l’Erythrée : l’amour est plus grand que les armes

Les dirigeants éthiopiens et érythréens ont signé une déclaration déclarant que l’état de guerre entre les deux pays était terminé mettant fin à un conflit conflit frontalier qui durait depuis 20 ans. Les pays ont également convenu de rétablir les liens commerciaux et diplomatiques.

La déclaration mettant fin officiellement à la guerre entre les deux pays voisins est intervenue lors d’une rencontre historique entre les dirigeants éthiopien et érythréen  dans la capitale de l’Érythrée, Asmara.

Ce sommet entre le président érythréen, Isaias Afewerki, et le premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, a marqué la première rencontre des chefs d’État des pays voisins depuis près de deux décennies. Les deux nations ont mené une guerre brutale de 1998 à 2000 dans laquelle au moins 70 000 personnes ont été tuées. Depuis lors une situation bancale existait entre les deux pays, sans continuation de la guerre, mais sans que la paix ne soit non plus en place.

Abiy a été étreint par le président érythréen Isaias Afwerki à l’aéroport d’Asmara, la capitale érythréenne, et ils ont souri et rient passant devant le groupe en uniforme et la garde d’honneur.

L’accueil amical a donné le ton à la visite alors que les deux hommes ont été montrés à plusieurs reprises à la télévision publique érythréenne en souriant ensemble avant d’annoncer lors d’un banquet que les relations seront normalisées.

Cette initiative diplomatique est la dernière d’une série de changements introduits par le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed depuis son arrivée au pouvoir en avril. Avant cela, il était impensable pour l’Ethiopie d’accepter que Badme, le point de départ du conflit, puisse faire partie de l’Erythrée.

Les deux pays vont rouvrir les ambassades, rétablir les liaisons aériennes et permettre les appels téléphoniques directs. L’Ethiopie enclavée cherchera à utiliser les ports de la mer Rouge d’Erythrée.

Nous avons accepté d’ouvrir des ambassades dans nos pays respectifs, de permettre à nos gens de visiter les autres villes et de permettre à nos compagnies aériennes et à nos ports d’opérer librement “, a déclaré M. Abiy. “L’amour est plus grand que les armes modernes comme les chars et les missiles. L’amour peut gagner les cœurs, et nous en avons vu beaucoup aujourd’hui à Asmara. ”

Cet accord va radicalement redessiner la carte géopolitique de la Corne de l’Afrique et de l’Afrique de l’Est“, a déclaré Hallelujah Lulie, un analyste politique spécialisé dans la Corne de l’Afrique.La rivalité entre l’Éthiopie et l’Érythrée s’est reflétée dans les conflits au Soudan du Sud, en Somalie, parfois même jusqu’au Tchad.

Afrik.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *