Facebook dans le viseur de Chris Hughes, cofondateur du réseau social.

Après avoir  publié une tribune acerbe sur la domination de Facebook et  récemment lutté contre le projet de monnaie virtuelle de l’entreprise, Chris HUGHES collaborerait désormais avec le gouvernement Américain pour trouver un moyen de casser le monopole de l’entreprise d’après des informations obtenues par le New York Times.

D’après les informations du journal anglophone” aux côtés de deux experts de l’antitrust, Chris Hughes a assisté à plusieurs rendez-vous avec la Commission fédérale du commerce (FTC), plusieurs procureurs et le Département de la justice d Outre-Atlantique. Soit toutes les instances qui ont le pouvoir de peser dans un potentiel dépeçage de Facebook”.

L’ argument avancé par Chris HUGHES est que depuis des années, Facebook a procédé à “une série d’acquisitions défensives” pour maintenir sa position dominante.

Instagram  acheté pour 1 milliard de dollars en 2012,  WhatsApp acquis à 19 milliards de dollars en 2014, Oculus VR  à 2 milliards en 2014. La liste est exhaustive et donne à voir l’empire dominant de Mark Zuckerberg.

Facebook a aussi tenté d’acheter Snapchat à 12 milliards de dollars en 2013 mais cela n’a pas marché. Quelques années plus tard, Instagram allait copier  les fonctionnalités du service et attirer largement plus d’utilisateurs et d utilisatrices que Snapchat.

Il en résulte, comme le remarque le New York Times, un cadre de chez Facebook n’a  pas réussi à citer de véritables compétiteurs lors d’un passage devant le Sénat. Le responsable des politiques publiques de l’entreprise a tout de même tenu à souligner que YouTube, Télegram ou Twitter représentait de véritables compétiteurs.

Selon le New York Times, Hughes aurait fourni aux autorités une liste de personnalités pertinentes à interviewer au sein et à l’extérieur de Facebook pour renforcer le dossier.

Si l’argument des “acquisitions défensives” est retenu par le département de la Justice, cela pourrait constituer un précédent qui permettrait facilement au gouvernement d’attaquer Google et Amazon.

AFANOU KADIA DOUMBIA Stagiaire

Malijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *