ÉPIDEMIE D’EBOLA À GOMA, LE RWANDA FERME SA FRONTIERE

Le Rwanda a fermé hier matin sa frontière avec la République démocratique du Congo, annonce la présidence de la RDC dans un communiqué. Une décision prise après l’annonce d’un 3e cas d’Ebola à Goma. Et ce tout juste un an, jour pour jour, après que la République démocratique du Congo a signalé l’apparition de l’épidémie d’Ebola, dans l’est du pays. Les échanges sont habituellement très intenses entre la grande ville de Goma, côté congolais, et sa voisine rwandaise, Gisenyi, 85 000 habitants. Dans un communiqué matinal, la présidence congolaise a constaté que « les mouvements des personnes se font à sens unique ». « Les citoyens rwandais ne peuvent pas sortir pour Goma, tandis que les Congolais, eux, peuvent sortir de Gisenyi, mais sont interdit d’y rentrer », précise le texte.

 

Une situation préjudiciable pour les nombreuses personnes qui transitent quotidiennement entre les deux villes, notamment les expatriés, qui vivent d’un côté de la frontière et travaillent de l’autre.
Les autorités congolaise disent « déplorer cette décision », qui « va à l’encontre de la recommandation de l’OMS ». L’organisation internationale avait déconseillé la restriction des mouvements, qui affectent directement la population et l’économie locale.
Cette initiative survient alors que l’on a appris qu’un troisième cas d’Ebola a été identifié à Goma. Il s’agit de la petite fille de l’orpailleur décédé mercredi de la maladie. Un officiel congolais indique qu’une autre de ses filles présente actuellement des symptômes inquiétants et que deux autres de ses enfants sont considérés à haut risque.
Les autorités travaillent activement à identifier toutes les autres personnes ayant été en contact avec cet homme pour les vacciner. Rappelons que l’épidémie a déjà fait plus de 1 800 morts en un an dans le pays.

Source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *