En Algérie, l’armée multiplie les opérations antiterroristes et les saisies d’armes

Plusieurs dizaines de morts et des saisies d’armes records. L’armée algérienne multiplie, depuis le début de l’année, les opérations antiterroristes. Si le ministère de la défense ne précise pas à quelle organisation appartiennent les individus ciblés (Al-Qaida au Maghreb islamique – AQMI – ou Etat islamique), l’objectif des autorités est d’empêcher toute installation de cellules de l’EI dans un pays où persistent des foyers de terrorisme au Nord. Aux frontières Sud et Est, ce sont les découvertes d’importantes quantités d’armements qui inquiètent.

militaire algerien soldat cache armement equipement munition obus fusil balle grenade

Dans la région de Médéa, à environ 80 kilomètres au sud d’Alger, 18 islamistes armés ont été abattus depuis le 9 juin dans le cadre d’une opération antiterroriste, dont 14 pour la seule journée du dimanche 19 juin. Le 13, les autorités annonçaient avoir éliminé deux individus dans la région de Jijel, à 300 kilomètres à l’est d’Alger. Au total, selon le bulletin d’information de l’armée, 73 terroristes ont été abattus entre janvier et mai. Si l’on y ajoute les éliminations de juin, ce chiffre monte à 101 islamistes armés tués. En 2015, le ministère de la défense avait annoncé en avoir éliminé 109 sur l’ensemble de l’année.

Une centaine d’islamistes

Une vaste opération a notamment été lancée le 17 mai dans la région de Bouira. Située à 140 kilomètres au sud-est d’Alger, cette zone de maquis a été l’un des principaux secteurs d’activité des islamistes armés, pendant le conflit des années 1990. C’est là que le guide de montagne français Hervé Gourdel avait été enlevé puis décapité en septembre 2014 par les Soldats……..Lire la suite sur lemonde.fr

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *