En Afrique, ils sont plus de 10000 combattants de Daesh à s’être installés

Les groupes terroristes sont bien posés dans les sous-régions africaines. Selon le Maroc qui tire sur la sonnette d’alarme, ils sont près de 10 000 combattants sur le terrain.

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a affirmé que la nébuleuse terroriste connait un véritable redéploiement vers les sous-régions africaines. « La branche la plus active d’Al-Qaïda est en Afrique », a expliqué Nasser Bourita.

Ils sont quelques dix mille combattants du groupe Etat islamique et Al-Qaïda au Maghreb islamique présents sur le continent africain, d’après le  chef de la diplomatie marocaine qui s’exprimait ce mardi à Casablanca, à l’occasion de la réunion régionale de la coalition mondiale contre Daech. Un chiffre qui paraît alarmant pour certains observateurs. Il a en outre fait savoir qu’environ 343 attentats terroristes ont été recensés en Afrique ayant entrainé au moins 2.600 victimes, soit 22 fois plus qu’en Europe en 2017.

« Le Maroc a déjà attiré l’attention sur ce problème il y a plus d’une quinzaine d’années », a rappelé le ministre Bourita. « La fragilité politique, le sous-développement économique, la croissance démographique, la multiplication d’acteurs non étatiques » sont les facteurs qui favorisent la croissance des mouvements terroristes, a-t-il fait savoir aussi.

Cependant le Maroc par la voix de son chef de la diplomatie, Nasser Bourita, appelle à une synergie d’actions entre les différentes régions menacées.  Un appel qui a quand même eu une réponse favorable à des engagements concrets pour tenter de lutter contre le fléau.

Xavier-Gilles CARDOZZO

Afriquinfos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *