Dakar : un inconnu remporte la première étape

Trois Mini raflent le podium complet de ce début de course sur les rives de la mer Rouge avec, en tête, le Lituanien Zala, premier leader du Dakar 2020.

Il va falloir compter avec les Mini dans cette édition du Dakar 2020 se disputant pour la première fois en Arabie saoudite. Et avec un vainqueur inattendu devant les favoris, il n’y avait pas meilleur scénario pour lancer l’épreuve. C’est en effet le Lituanien Vaidotas Zala (Mini John Cooper) qui s’est imposé dimanche devant les principaux favoris et devient du même coup le premier leader de la catégorie auto.

Anonyme douzième de l’édition péruvienne l’an dernier, Zala a bouclé les 319 kilomètres de spéciale sur les rives de la mer Rouge devant Stéphane Peterhansel, également au volant d’une Mini, repoussé à 2 min 14 sec.

Le Français a connu des débuts de collaboration compliqués avec son nouveau co-pilote portugais Paulo Fiuza, barrière de la langue oblige. « En 21 Dakars, je n’ai jamais eu de copilotage en anglais, donc il faut s’habituer », a-t-il reconnu au terme d’une étape variée, faite de pistes lentes et de grandes plaines sablonneuses rapides.

Une autre Mini, celle de l’Espagnol Carlos Sainz, complète le podium, avec 2 min 50 sec de retard sur Zala.

Longtemps bien placé pour la victoire, le Qatarien Nasser al-Attiyah a connu quelques ennuis avec sa Toyota et a perdu du temps à cause de trois crevaisons dans les dix derniers kilomètres du parcours. Le tenant du titre et triple lauréat du rallye limite la casse et se retrouve quatrième à plus de 5 minutes. « Ça a été une dure journée, je ne sais pas ce qui s’est passé, c’est assez étrange », a-t-il réagi.

Vers Neom, cité futuriste

Fernando Alonso, grande attraction de cette 42e édition, la première à se dérouler en Arabie saoudite, pointe de son côté à 15 min 27 au volant de sa Toyota. Le double champion du monde de Formule 1, débutant sur le célèbre rallye-raid, conclut sa première spéciale sur le Dakar à une honorable onzième place.

L’étape a également été marquée par l’abandon de Romain Dumas. Le Français, qui a remporté les 24 Heures du Mans à deux reprises, a dû laisser sa voiture en feu après seulement 65 kilomètres. « On a juste eu le temps de nous arrêter et de sauter hors de la voiture. Mais il était trop tard pour arrêter le feu », a-t-il expliqué.

Chez les motos, le tenant du titre Toby Price (KTM) a pris la tête d’entrée de jeu devant l’Américain Ricky Brabec (Honda) et l’Autrichien Matthias Walkner (KTM).

Lundi, la course poursuit sa route vers Neom, un projet pharaonique de ville futuriste, pour une étape de 401 km, dont 367 de secteur sélectif. Grande nouveauté pour cette deuxième étape : le roadbook sera distribué aux pilotes le matin même et non plus la veille au soir.

Après avoir sillonné l’Afrique puis l’Amérique du Sud, le rallye Dakar s’est élancé ce dimanche pour sa première édition au Moyen-Orient, où il compte rester pour les cinq prochaines années.

Source AFP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *