Coup d’Etat au Burkina Faso : “les deux erreurs qui ont coulé Roch Kaboré” , selon Antoine Glaser

Appelé par France 24 pour analyser le coup d’Etat en cours au Burkina Faso, Antoine Glaser, spécialiste de l’Afrique, ancien patron de la ‘’Lettre du continent’’, qui depuis est devenu ‘’Africa intelligence’’  n’est pas passé par quatre chemins pour évoquer deux erreurs que Roch Christian Kaboré, le président burkinabé, paie cash.

 

La première selon lui relève d’erreur d’appréciation : reformer l’armée qui selon lui se reconnaissait toujours au chef suprême déchu, Blaise Comparé. « un président français avec qui j’ai échangé m’a dit tous les conseils pour que Roch Kaboré réforme son armée n’ont pas été suivis.

Le deuxième grief, c’est sa gestion du massacre de 53 gendarmes par les jihadistes. Mal équipés, ils avaient des difficultés pour se nourrir. La nouvelle de leur massacre a eu du mal à passer  dans l’armée et même dans la population.  Ces faits réunis peuvent expliquer cette mutinerie.

Bien avant Antoine Glaser, le journaliste de France 24 Perelman a pour sa part dit que personne n’est surpris de ce qui est arrivée justifiant le coup de force pour sa part par le manque d’équipements militaires. Toute chose qui selon lui expose les soldats aux armes sophistiquées des jihadistes. Et surtout le massacre des gendarmes.

Tché Bi Tché

[email protected]

Source : Operanewsapp.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.