Côte d’Ivoire: le MFA pour la libération de Gbagbo

En Côte d’Ivoire, le MFA (Mouvement des Forces d’Avenir) dirigé par l’ex-cadre du Front Populaire Ivoirien (FPI), M. Innocent Anaky Kobena  a décidé de sortir de son long mutisme en demandant tout simplement à la France d’œuvrer dans le sens de la libération du président Gbagbo Laurent.

Laurent Gbagbo ancien chef etat president ivoiriens cpi

Le MFA favorable au retour de Gbagbo en Côte d’Ivoire

Le MFA, parti politique fondé et dirigé par M. Innocent Anaky Kobena a, dans un courrier adressé à la France, invité M. Hollande et les siens  à trouver les voies et moyens pour libérer Laurent Gbagbo, dont le procès se tient actuellement à la Cour Pénale Internationale (CPI): « La France à qui semble échoir naturellement la conduite de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme religieux armé sur le Continent Africain, cette même France peut-elle se permettre de traîner un tel boulet de frustration devant les masses d’Afrique Noire ? », interroge M. Anaky Kobenan avant d’ajouter: « C’est que, encore cinq années après la fin de la crise post -électorale, très peu de pas significatifs ont été faits vers une véritable réconciliation des Ivoiriens. A la fracture initiale entre les deux blocs politiques qui se disputaient le pouvoir se sont ajoutés d’autres avatars – pauvreté aggravée, chômage généralisé et jeunes diplômés aux abois, le mal vivre, etc.… – auxquels les Ivoiriens opposent désormais une indifférence résignée, pour ne rêver qu’au retour du prisonnier de la Haye, attendu tel un Messie. »

Pour cet ex-cadre du FPI, Laurent Gbagbo demeure incontournable dans la vie politique ivoirienne et cela la France ne saurait l’occulter. Il argue à cet effet que « Le phénomène n’a pu échapper à la France qui a bien vu que, à la dernière présidentielle il y a six mois, tous les candidats concurrents d’Alassane Ouattara ont mis en avant une relation particulière avec le prisonnier de la Haye ». « Les voies et moyens pour mettre un terme à la détention de Laurent Gbagbo, sans porter atteinte à la crédibilité et au prestige du système des Nations Unies, de la CPI et des puissances occidentales, sont multiples, et l’imbroglio CPI / Laurent Gbagbo peut être dénoué par le droit, sous la conduite d’une volonté politique forte. Et pour cette volonté politique, les braves populations Ivoiriennes et Africaines ne regardent que la France. »

Laurent Gbagbo est poursuivi par la CPI, pour sa présumée responsabilité dans la crise post-électorale de 2011, qui a fait 3000 morts.

 

Source: afrique-sur7

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *